Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 21:08
 

Samedi 23 juin,

11 heures 25, départ de Yankee Point Marina , Virginia, 37°41’-76°29’

arrivée à 16 heures 25

à Reedville (VA),37°49’-76°16’

à 30 MN

voir blog :

 http://domacaraibes.over-blog.com/2015/06/marie-raconte-sa-remontee-vers-le-nord-dans-la-chesapeake-bay.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2015/06/marie-raconte-sa-remontee-vers-le-nord-dans-la-chesapeake-bay.html

 

Dimanche 24 juin,

7 heures 45, départ de Reedville (VA)

arrivée à 18 heures 25

à Oxford, Maryland, 38°41’-76°09’

à 75,3 MN/Cumul 105,30 MN

 

 

 

Mardi 26 juin ,

10 heures 25, départ d’Oxford,

arrivée à 15 heures 45

à Annapolis (MD), 38°58’-76°29’

à 36,7 MN/Cumul 142 MN

voir blog :

 http://domacaraibes.over-blog.com/2015/06/marie-raconte-son-annapolis-dans-le-maryland-u-s-a.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2017/11/marie-raconte-sa-descente-vers-la-chesapeake-bay.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2015/06/marie-raconte-sa-remontee-vers-le-nord-dans-la-chesapeake-bay.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2017/11/marie-raconte-son-arrivee-dans-la-chesapeake-bay.html

 

Nous étions depuis plus d’un mois sur notre aire de carénage en attente de pouvoir reprendre la mer. Il y a une dizaine de jours les nouvelles familiales arrivant de France étant stabilisées et en bonne voie , nous voici « prêts pour mettre les voiles ».

 

https://longtrip.travelmap.net/photos/yankee-point-marina-a-little-paradise-in-virginia

 

Comme chaque année depuis 2 ans nous hivernons Lilopin à Yankee Point Marina située dans l’État de Virginie dans la région de Lancaster. Lilopin y a été « bichonné » de toutes parts, caréné de neuf , il a même eu droit à de nouveaux lazy bag et un taud. Il va pouvoir nous emporter vers la Nouvelle Écosse au Canada.

 

Il ne faut pas que j’oublie de dire car c’est un très grand honneur que nous ont fait les propriétaires et dirigeants de la marina.Voilà donc ;

« la veille de notre départ nous sommes aller dire au revoir à Ken et à Karen ainsi qu’à toutes les personnes que nous connaissons bien évidemment. Au moment de nous serrer la main Ken nous a offert un porte cartes dans lequel se trouvent naturellement des cartes de visites mais pas n’importe lesquelles. Les cartes « des  ambassadeurs de la marina, ambassadors at large, Marie and Dominique Champenois ». Nous ne nous attendions pas à une pareille confiance, celle de représenter la marina là où nous irons... »

 

 

Samedi en fin de matinée, c’est le départ, ici la météo est orageuse depuis notre arrivée. Il fait très chaud et cela provoque d’importants orages le soir venu. Aujourd’hui, il fait 30°+ à la mi journée…

Le vent est de Nord mais faible 5 nœuds !

Très rapidement le ciel va s’obscurcir , « le ciel va une nouvelle fois nous tomber sur la tête »… L’orage va durer environ 3/ 4 d’heure. Pour une reprise c’est un peu loupé !!!

Une belle éclaircie arrive tandis que nous atteignons Reedville en milieu d’après midi. Nous nous retrouvons sur le mouillage que nous connaissons.

Evènement de la journée, nous voyons arriver vers nous une annexe avec à son bord un monsieur qui par son comportement ressemble bien à un Français. « Gagné » Olivier est bien Français. Il navigue aux USA car son fils habite à côté d’ici, à Washington.

Nous passerons un moment ensemble avant qu’il ne parte rejoindre son voilier mouillé dans l’autre baie.

La nuit se passe tranquillement.

Avis aux navigateurs :

Voir référence blog au début du CB

 

Dimanche 24 juin,

il est 7 heures 45, l’ancre est levée et c’est le départ en destination de la petite ville d’OXFORD, dans l’État du Maryland. Nous sommes devant elle plusieurs fois déjà mais nous naviguions sur l’autre rive de la Chesapeake Bay, aujourd’hui nous décidons de traverser la baie pour finalement découvrir cette petite ville très appréciée des Américains.

Le vent est de S/SW faible avec ses 10 nœuds, mais cela suffit sous un beau soleil.

18 Heures25 l’ancre est jetée après avoir fait notre petit tour pour visiter le port. Dès notre arrivée nous avons aperçu plusieurs marinas /chantiers aux célèbres noms tel que « Irving », « Campbells »...

Avis aux navigateurs :

Formalités :

nous reprenons les bonnes habitudes : lorsque nous changeons d’État nous téléphonons à la douane pour nous signaler : 410 962 2806 ou 800 973 2867

mouillage :

un fond de 2,4 mètres aucun problème de tenue d’ancre

possibilités de mouiller sur bouées ou dans l’un des clubs

annexe :

quai du chantier Irvings en centre ville au fond de la baie à droite.

Avitaillement :

le prévoir, il y a une petite « grocery » au village

WIFI :

la bibliothèque du village est privée sans WIFI. Nous y avons été très chaleureusement accueillis par une « volunter » française. C’est l’une de ses amis qui nous indiquera l’unique accès WIFI, celui de la marina Irvings où nous y avons laissé notre annexe.

 

OXFORD :

Oxford est l'une des plus anciennes villes du Maryland. Située sur la rive sud de la rivière Tred Avon, près de son embouchure, où il se jette dans le Choptank .

Mardi 26 juin,

Oxford est un village très chic et sympathique avec peu d’animation même si l’on a bien voulu nous dire que la saison de concerts classiques venait tout juste de se terminer.

Ce que je retiens de ce lieu c’est que c’est la banlieue vacances des habitants huppés de Washington qui est à seulement 20 minutes en voiture, d’où les fameux chantiers bateaux et les magnifiques maisons animés de leurs jardiniers et de leurs personnels à tout faire.

 

Le soleil brille, nous partons pour Annapolis. Le vent est toujours de S soufflant entre 14 et 20 nœuds…

La journée s’annonce bien.

Nous arrivons dans la baie d’Annapolis que nous connaissons bien. Quelques voiliers vont et viennent, de petites régates sont en cours. Nous rentrons notre génois et descendons notre grand voile dans l’entrée du port pour nous avancer lentement vers le pont qui s’ouvre , en cette saison toutes les heures et demi heures. Il est 15 heures 45, nous allons devoir attendre environ 19 minutes en faisant des ronds dans l’eau tout en admirant les yachts remontés du Sud pendant la période cyclonique. Ici, c’est un peu comme dans le port de Monaco mais en plus petit…

Ça y est nous entendons sonner les alarmes qui arrêtent les voitures de part et d’autre du pont, celui ci va se lever dans quelques minutes. Nous passons pour la énième fois. Nous arrivons dans Spa Creek. Va t il y avoir une place pour nous ? En fait la crique est petite, il y a deux marinas privées , des bouées municipales de mouillage, de nombreux pontons privés et la possibilité de jeter l’ancre pour quelques élus . Nous ne sommes pas nombreux à connaître cette astuce. Nous sommes en plein centre ville, il y a peu de distance à faire en annexe, toutes les commodités sont à 5 minutes du mouillage et c’est très calme. Le seul inconvénient c’est de devoir jeter 2 ancres, le fond de « mud » ne tient pas toujours correctement.

Nous faisons notre tour et voilà que nous revenons quasiment sur nos anciens mouillages.

16 Heures 40 les ancres sont jetées.

Avis aux navigateurs :

Voir référence blog au début du CB

 

NB: mouillage :

nous ne le savions pas , mais en saison d’été au moins lorsque vous restez plus de 3 jours au mouillage vous devez aller vous signaler au port municipal, situé sur le quai d’honneur de la ville.

 

Pendant que nous étions à Annapolis dans l'un des centres commerciaux situé tout à côté de celui qui abrite "la gazette d'Annapolis" nous assistions quasiment en direct à ce qu'il s'y passait. Nous étions survolés de nombreux hélicoptères et nous croisions des voitures de police qui roulaient en faisant hurler leurs sirenes tout en écartant sur leur passage toutes les voitures. Un véritable feuilleton américain mais là c'était la réalité ! Quelle horreur!!!https://fr.news.yahoo.com/etats-unis-l-apos-sait-223636747.html?guccounter=1

Le vendredi soir nous assistions à la marche  silencieuse dans la grand rue de la ville :

VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=LS0PdWhL59U

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour se changer les idées, je vous propose d'aller sur l'eau du Maryland, il s'y passe des choses :

 

https://www.youtube.com/watch?v=ug3hiEcySbE

La croisière va se poursuivre, nous repartons le lendemain matin pour remonter vers le Nord de la Baie de Chesapeake et en sortir.

A bientôt...

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2017 5 10 /11 /novembre /2017 00:23

 

CB 025 OCTOBRE 2017

D’ ANNAPOLIS

à YANKEE POINT MARINA

Nous venons de passer 5 jours à Annapolis.

La météo n’est pas très favorable voire très défavorable pour les prochains jours.

Il a commencé à pleuvoir et ça augmente heure après heure.

A priori nous devrions repartir lundi avec un vent qui devrait souffler quelques heures de N avant de repasser en S/SW .

Dans cette ambiance peut engageante à la navigation nous avons retrouvé un bateau allemand « Cheglia » appartenant à Lydia et Martin que nous avions rencontrés à Port aux Basques, Terre Neuve l’été dernier. C’est toujours agréable de se retrouver entre navigateurs…

Dimanche 29 octobre, environ 9 heures,

nous recevons un appel téléphonique de notre copain américain Steven qui navigue pas très loin d’Annapolis. Il sait que nous souhaitons partir assez rapidement car nous en avions discuté 2 jours plutôt.

Il a habité Annapolis de nombreuses années de ce fait il connaît mieux cet espace de navigation et la météo locale. Il nous dit que nous pouvons partir si nous le voulons, dehors dans la Baie de Chesapeake le vent souffle du SW. Celui-ci devrait tourner rapidement en N plus vite que ce que les prévisions météo ont annonçées. Ca souffle fort mais ça devrait aller. Effectivement, depuis notre mouillage nous n’avons aucune information en temps et en heure concernant la baie, nous sommes trop loin et trop abrités pour pouvoir s’imaginer ce qui se passe dehors.

Nous nous disons au revoir en nous souhaitant simultanément « bonne nav. » !

Dominique me regard en me disant « on se le tente ou bien on en prend pour au moins 3/4 jours d’attente »…

Il est vrai que c’est une situation très tentante… nous avions prévu de passer quelques jours tranquilles à notre marina préférée de Yankee Point. Si nous ne profitons pas de cet opportunité nous arriverons seulement la veille de la sortie à sec de Lilopin.

10 heures 40,

dehors, il bruine, tant pis, nous sommes bien équipés pour la pluie.

Nous levons les 2 ancres. Exercice de style, n’est ce pas !!! C’est toujours délicat d’effectuer cette manœuvre sans voir les chaînes s’entremêler.

« GAGNE » tout se passe pour le mieux… Il ne me reste plus qu’à téléphoner pour faire ouvrir le pont.

Le gardien du pont me répond qu’il n’y a pas de problème d’ici 10 minutes le pont sera ouvert.

11 heures ,

le pont commence à se lever, nous venons de terminer le relevage des ancres et de nettoyer le pont (ici il y a une boue toute noire et très collante au fond).

Le pont franchit, nous nous dirigeons vers le ponton à gas-oil situé tout de suite à droite du pont.

Lorsque Dominique demande environ 105 galons de diesel (environ 400 litres de gas-oil), le jeune homme le regarde en ouvrant grands ses yeux et lui demande confirmation… « oui, oui c’est bien ça » !!!

Nous profitons aussi de remplir nos réservoirs d’eau car il n’a pas été question d’utiliser le dessalinisateur au mouillage.

Tout cela nous prend environ 1 heure.

12 heures,

c’est le départ. Nous passons devant le voilier Cheglia en appelant Lydia et Martin. Martin est parti assisté à un match de football américain ce sera Lydia à qui nous dirons au revoir. Ce sont des échanges réciproques « de souhaits de bonne navigation et de se revoir bientôt »…

Ces moments de départs sont toujours un peu émouvants...mais cela fait partie de la vie de navigateurs !

La bruine vient de se transformer en une bonne pluie.

Nous atteignons la baie le vent est effectivement de SW 26 nœuds.

Très vite nous prenons 2 ris dans la GV et 3 ris dans le G.

Le vent tourne à N mais cela ne durera pas très longtemps, il pleut toujours, fort heureusement nous avons fermé le cockpit .

17 heures 05,

qu’allons nous faire, stopper avant la nuit sur un mouillage ou bien continuer notre navigation pour arriver demain matin ?

Le capitaine et moi sommes en réunion pour prendre la décision, qui sera celle de continuer, en finir une fois pour toutes…

Cependant, à la tombée de la nuit le vent s’intensifie et change de direction, il arrive maintenant de l’W. Il va tournoyer pendant des heures pour finalement se fixer en SW/S, la cata… il est de face…

Lundi 30 septembre, 1 heures 30,

le vent d’W avec une moyenne de 30/35 nœuds , rafales jusqu’à 62 nœuds !!!

Il commence à faire froid. Dominique et moi commençons à mettre des épaisseurs supplémentaires sur nous. Pourtant le cockpit est fermé, il fait 8°C.

La nuit va être très tourmentée. Dominique ne dormira pas tandis que je vais sommeiller dans le cockpit.

Aux alentours de 4 heures,

nous arrivons à l’embouchure de la rivière RAPPAHANOCK.

Le capitaine est dans l’obligation de prendre la barre et de barrer pendant environ 2 heures pour rentrer dans la rivière. Ce ne sont que des tourbillons de vents à 50/55 nœuds, des vagues qui arrivent de toutes parts, le moteur est à fond…

Je suis en bas à la table à carte pour vérifier les fonds sur la cartographie et les instruments, ou plutôt voir les fonds qu’il n’y a pas. Il y a un chenal très précis bordé de hauts fonds à 2 et 1 mètres (et encore moins par endroits). Je ne comprend pas ce qui se passe. Sur l’écran de mon ordinateur je vois Lilopin pivoter sur lui-même reculer… Je demande au capitaine ce qui se passe, ne serait ce pas le pilote automatique qui n’arrive plus à gérer !

 

Je vois Dominique à la barre , il a du mal à barrer. Je vois un visage crispé « rien de bon »… Je redescends en me taisant car la manière dont il m’a répondu « ça va » voulait dire « laisse moi je galère » !!! Lilopin gribouille une drôle de trace sur l’écran. Puis il revient pour repartir quelques minutes plus tard dans tous les sens ». Ici, à l’intérieur les vagues cognent forts », le bateau est stable mais il rentre profondément dans les vagues…

Le jour commence à poindre, c’est un petit soulagement car la nuit toutes les situations difficiles en mer deviennent rapidement un cauchemar !

            

VIDEO :https://youtu.be/09O9-fPvVTs

Ca y est, grâce à son capitaine Lilopin est entré dans la rivière. Une rivière très agitée mais c’est bon d’ici moins de 3 MN nous serons vraiment à l’abri.

9 heures ,

la marina est là, nous sommes accueillis par l’un des employés qui nous reconnaît rapidement, puis ce sera Arold , l’indien, qui arrive sur le ponton en nous disant « comment ça va ? Cette nuit ça a drôlement soufflé ! ».

Ici, ils savent tous que nous sortons d’une belle galère …

Nous sommes très heureux d’être arrivés « à bon port » sans casse tout juste un peu fatigués de ne pas avoir pu dormir ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jours qui suivent nous "bichonnons" notre Lilopin et le préparons pour son hivernage ...

Nous apprécions nos derniers jours aux USA, pour cette année!!! "sure""...

... et l'incontournable Harold, voisin de ponton qui habite sur son bateau tout au long de l'année...

Voilà, notre saison 2017 s’achève dans ce lieux paradisiaque.

Nous venons de comptabiliser pas moins de 3.041,6 MN, soit 5.650 kilomètres (du 4 juin au 30 octobre).

A la prochaine saison de navigation en 2018 pour de nouvelles aventures !

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de DoMa
  • : Une femme qui navigue depuis bientôt 25 ans sur la quasi totalité des mers du globe. "C'est dans les revues spécialisées "bateaux et navigations" que j'ai commencé à apprendre à connaître la mer" répondait-elle au journaliste de la revue Voiles et Voiliers... Puis sa rencontre avec son mari Dominique, professionnel de la voile lui a permis de réaliser l'un de ses rêves, celui de traverser l'Atlantique (première traversée en 2008)... Depuis plusieurs années d'autres trans-atlantique et toujours plus de milles sur les mers afin d'atteindre de nouveaux lieux à la rencontre de leurs habitants. Elle conclura en s'appropriant la maxime d'Aristote ; "il y a 3 sortes d'Êtres Humains, les Vivants, les Morts et Ceux qui vont en mer"...
  • Contact

Recherche