Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 04:56
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2018 2 18 /09 /septembre /2018 19:28

Dimanche 19 août ,

7 heures 25, départ de la baie de Portland, 43°40’-70°14’

arrivée

à PORTSMOUTH, South Beacon Shoal, 43°04’-70°44’

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 20 août,

12 heures 10, départ de Portsmouth

arrivée

à GLOUCESTER, 42°35’-70°39’

 

 

Jeudi 23 août,

10 heures 10 départ de Gloucester

arrivée

à 14 heures à BOSTON, 42°21’-71°01’

 

 

 

 

 

 

Lundi 27 août,

7 heures 35 départ de Boston

arrivée

à 17 heures 35 à ONSET BAY,41°44’-70°38’

 

PORTSMOUTH

lire aussi : http://domacaraibes.over-blog.com/2017/11/marie-raconte-son-retour-aux-usa-du-maine-au-new-hampshire-et-massachusetts.html

http://http://domacaraibes.over-blog.com/2016/09/marie-raconte-son-retour-vers-le-sud-de-la-cote-est-des-etats-unis-1-new-hamshire-portsmouth.html

GLOUCESTER

lire aussi : http://domacaraibes.over-blog.com/2017/11/marie-raconte-son-retour-aux-usa-du-maine-au-new-hampshire-et-massachusetts.html

Depuis notre mouillage :

En quittant Glouester

BOSTON 

lire aussi : http://domacaraibes.over-blog.com/2015/08/marie-raconte-son-boston.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2015/08/marie-raconte-sa-croisiere-entre-newport-et-boston.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2017/11/marie-raconte-son-retour-aux-usa-du-maine-au-new-hampshire-et-massachusetts.html

Flora nous fait visiter le campus d'Harward et son quartier

Le quartier de la Little Italy est en fête

ainsi que l'Afrique 

Un petit tour au marché central, "Quincy Market" rayon poissons

South Boston, waterfront, Boston et la pêche depuis fort longtemps...

le Sud est en pleine expansion !

... une petite dernière parce que j'ai beaucoup aimé cette sculpture...

Notre visite à Boston se termine en compagnie de cousine Flora et de ses parents, à l'année prochaine !

Entre Boston et Onset,

ci-dessous avant l'entrée dans le Canal de Cape Code,

ci-dessus à la sortie du Canal de Cape Code avant Onset.

ONSET,

ONSET, camp d'été des "spiritualistes" à partir de 1880,

 LES SOEURS fOX, ci-dessus

A LIRE : https://fr.wikipedia.org/wiki/Spiritualisme_moderne_anglo-saxon

Sur l'air pensif du capitaine, je vous dis à plus tard , à Newport !

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 18:07
CB 011.
juillet - août 2017
de NOUVELLE ECOSSE
à TERRE NEUVE

juillet  2017

 

Terre Neuve est juste en face de nous à un peu plus de 80 MN. Nous sommes impatients d’y arriver.

Nous nous entendons avec notre ami canadien Joe que nous avons retrouvé ici à Ingonish pour faire un départ demain jeudi 27 juillet très tôt tout juste après le lever du jour afin d’être surs de pouvoir atteindre Port aux Basques avant la nuit.

 

Jeudi 27 juillet, 4 heures 15

le réveil sonne, nous sautons dans nos vêtements de navigation sans prendre de petit déjeuner que nous aurons le temps de préparer une fois en navigation.

Lorsque nous sortons sur le pont, Joe a commencé à lever son ancre. Il prend de l’avance sur nous car il n’a pas de guindeau électrique , lever son ancre à la force des bras n’est pas de tout repos, cependant cela reste un très bon exercice pour se réveiller au petit matin...

Tandis que Dominique se met à la barre. Je vais à mon mouillage . Le vent a tourné notre mouillage de telle manière que l’avant du bateau est directement dans l’axe du couloir entre les 2 collines, le vent de face. Dominique va devoir m’aider en avançant tout doucement sur l’ancre.

Je commence a remonter le mouillage . Il va nous falloir plus d’une demie heure pour en arriver au bout.

Ça y est il ne nous reste plus qu’à franchir la passe. A cette heure-ci la marée est montante pas de souci.

Le vent est d’W 11/17 nœuds, le spi symétrique est lancé vers les 9 heures.

Le début de la matinée sera ensoleillé et calme. Nous lançons le spi, cette fois ci « le spi symétrique ».

Mais très vite les nuages arrivent, la journée sera « cloudy », le vent de direction W 17 nœuds. Nous avançons en espérant pouvoir nous approcher de Birds Island. Il y aurait des puffins, de nombreux oiseaux, des phoques et voir même des baleines dans les alentours…

VIDEO "dans le Golfe du Saint Laurent : https://www.youtube.com/watch?v=zwNfQx3xqC0

Lorsque nous atteignons l’île il ne nous sera pas possible de trop nous approcher le creux des vagues oscille entre 1 mètres et 1 mètre 50. Nous nous contenterons de passer un peu au large, tant pis, ce sera peut-être pour le retour.

 

Face à nous se dessine Terre Neuve (Newfoundland),

Pour l’équipage de Lilopin c’est un mythe qui devient au long des heures une réalité, « Terre Neuve » !!!

18 heures, l’ancre est jetée à PORT AUX BASQUES CHANNEL 47°34’ - 59°08’, 81,1 MN.

Je pense que nous aurions du appeler les autorités portuaires pour demander l’autorisation d’entrée dans le chenal puis le port , mais nous étions si heureux d’arriver que nous avons oublié.

A terre la fête bas son plein.

Avis aux navigateurs :

Changement d’heure en été + 30 MINUTES

C’est à dire lorsqu’il est 12heures en Nouvelle Ecosse il est 12 heures 30 à Terre Neuve.

Mouillage :

Il n’y a pas beaucoup de place mais il faut dire qu’à notre arrivée nous étions le seul bateau de plaisance.

Marina municipale :

Actuellement en travaux il nous a été possible de nous mettre en quai gratuitement.

Facilités :

Des sanitaires très sales, je pense inutilisables, ouverts à tous.

Une laverie (état de propreté très moyen) intéressante au niveau du tarif 1$CAN la machine de 5 kg ainsi qu’1 $CAN pour le sèche linge.

L’annexe :

au ponton des pêcheurs où le quai est bas.

Avitaillement :

- en dow town, il y a un drug store, une supérette, une poste…

- à environ 2 kms à pieds à l’extérieur de la ville il y a une petit « mall » où on y trouve une grande surface, un magasin de spirits, une petite galerie marchande.

WIFI :

à l’unique restaurant, au pub située juste en dessous ou bien à la « library » près du « mall ».

Location de voiture :

aucune possibilité .

 Vidéo de l'arrivée de Lilopin à Channel Port aux Basques : https://www.youtube.com/watch?v=1IzAlvlRKKU

PORT AUX BASQUES :

La ville doit son nom aux chasseurs de baleine basques qui dès le xvie siècle venaient dans cette région. Channel-Port-aux-Basques est une des plus anciennes cités de Terre Neuve et donc du Canada et de l'Amérique.  

La ville compte environ 5 000 habitants et marque l'extrémité occidentale de la portion terre-neuvienne de la route transcanadienne.    

Dans les années 1500, une flotte  basque s'est installée ici, et a construit un port en eaux profondes pour établir un centre de commerce du poisson.

Rapidement, Port-aux-Basques est devenue la capitale francophone de Terre Neuve , jusqu'à ce que sa propriété soit revendiquée par l'Angleterre.

C'est le Roi Georges VI qui verra, en 1949, naître la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador.

La colonie n'était pas une province canadienne jusqu'en 1949 et fut de 1907  à son entrée au sein de la Confédération un dominion indépendant membre de l' Empire Britannique , ayant une existence juridique séparée du Canada.    

 

Les paysages de Terre-Neuve sont profondément marqués par la glaciation quaternaire.

 

A bientôt sur la côte Sud Est de Terre Neuve à la découverte de fabuleux villages de pêcheurs accesibles uniquement par mer.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 19:26

CB 006 juillet 2017.

De HALIFAX

à TUFFIN ISLANDS, CANSO

 

Nous venons de passer 12 jours à Halifax où nous avons fait la connaissance de nouvelles relations canadiennes qui nous ont très agréablement accueillis en essayant de faire le maximum possible pour nous faire plaisir afin que nous nous sentions à notre aise.

Mais la croisière nous attend. Il est temps pour nous de partir vers notre destination la plus Nord de la Nouvelle Écosse, Cap Breton.

Nous disons au revoir à Bernard qui va repartir chez lui à Saint Pierre et Miquelon. Photo : Ceci dit en passant le confit de canard produit localement à SP&Miquelon était excellent.

Puis nous allons trouver notre ami canadien Joe afin de nous caler sur la suite de notre navigation car nous avons décidé de poursuivre plus ou moins ensemble notre croisière. Il devrait nous suivre d’ici 48 heures lorsqu’il aura récupérer sa GV actuellement en réparation.

 

Lundi 10 juillet , 6 heures 40 , c’est le départ.

La destination n’est pas fixée elle dépendra du vent et de l’état de la mer que nous aurons. A priori la météo ne semble pas être mauvaise, pas vraiment en notre faveur, mais que faire, comme d’habitude !

La journée se déroule sans problème plutôt tranquille avec un vent de SW faiblissant de 15 à 6/7 nœuds en fin de journée.

Nous poussons au maximum notre navigation vers les ÎLES TUFFIN.

Photo :   Photo :  

19 heures 15 , l’ancre est jetée

nous avons parcourus 76,6 MN, 44°54’ - 62°09’

Photo : Photo : Photo :

Nous sommes un peu fatigués mais la compagnie des phoques va nous ragaillardir. Notamment ? La présence de »notre ami Seal » qui va jouer un très long moment avec le bateau. Il était d’une sacrée curiosité.

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=DarrR8GjZhQ

Avis aux navigagteurs :

L’approche & le mouillage:

à faire avec attention à cause de nombreux hauts fonds. Nous arrivons à marée haute. C’est « le bout du monde ». On entend les rouleaux des vagues sur les hauts fonds situés derrière l’île qui est sur notre bâbord, devant nous des cailloux un peu partout.

Ces îles sont habitées par les oiseaux et les phoques.

Mouillage de très beaux temps !!!

Mardi 11 juillet , 7 heures, départ pour CANSO

La nuit a été très paisible.

Le vent est toujours de SW variable.

A 10 heures 35 le vent monte un peu autour de 15 nœuds nous lançons le spi symétrique jusqu’à 16 heures 50 où le vent fraîchit à plus de 20 nœuds.

Nous avons bien avancé, nous arrivons à Canso . Photo :

Photo : A notre arrivée, comme souvent en fin d’après-midi, des rafales de vent arrivent au mauvais moment celui où nous devons descendre la GV.

17 heures 50 , l’ancre est jetée devant le village de CANSO 45°20’ - 60°59’, 71,8 MN parcourus Photo :

Video , arrivée à Canso ; https://www.youtube.com/watch?v=ex8t1HVdiLY
Avis aux navigateurs :

Mouillage :

il y a 10 mètres de fond. Autrement il semble bien abrité.

Annexe :

possibilité de la laisser au port de pêche entre les bateaux qui ne tournent pas en mer.

Avitaillement :

COOP moyenne surface très bien achalandée et pas chère.

Gas-oil, essence :

il y a une station au centre du village.

Photo :  Photo :

Il n’y a rien de particulier à voir, un musée traditionnel comme on en trouve partout, cependant il y a une promenade à pieds à faire à partir du centre qui est bien sympa avec de beaux paysages.

Photo : Photo : Photo :   Photo : Photo :   Photo : Photo : Photo : Photo :   Photo : Photo :

 

Demain nous partons pour CAP BRETON, nous avons une écluse et 2 ponts à passer pour atteindre BADDECK.

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 19:37

Carnet de bord n°178

New-York city , immeubles, constructions écologiques et ponts.

A lire aussi :

Arrivée à New-York, juin 2015 http://domacaraibes.over-blog.com/2015/07/marie-raconte-son-arrivee-a-new-york.html Visite vidéo de la ville de New-York 

Visite vidéo de la ville de New-YORK PAR Lilopin http://domacaraibes.over-blog.com/2015/07/marie-raconte-son-new-york.hml 

Retour à New-York, septembre 2015 http://domacaraibes.over-blog.com/2015/11/marie-raconte-son-retour-a-new-york-2.html

 

Lilopin est arrivé pour son troisième séjour dans la ville de New-York. Son équipage aime beaucoup cette magnifique mégalopole. Toute l'Amérique et le monde entier sont là. Dans les rues new-yorkaises ont y parle de très nombreuses langues étrangères, notamment le français.

Cependant, je reste très étonnée d'entendre et de voir écrit en langue espagnole un peu partout dans le métro, dans les bâtiments publics et dans les magasins. Est-ce que New-York s'hispaniserait-il ? Si cela était le cas "quel dommage"!!!

Cette fois-ci nous passerons un peu plus de 2 semaines à New-York city et quelques jours dans l'Etat de New-York sur l'Hudson River où nous ferons une incursion automnale très agréable (voir prochain carnet de bord n°179).

A New-York il y a toujours quelque chose à faire ou à voir, on ne s’ennuie pas.

Mis à part mes activités préférées à New-York c'est à dire musées, shopping, jazz et promenades dans Central Park, je me suis plus particulièrement intéressée à l'architecture de la ville car lorsqu'on dit "New-York" on pense immédiatement à "gratte-ciel" et lorsqu'on est navigateur on pense aussi à "pont" car nous devons les passer, ces fameux ponts.

New-York city est la ville la plus peuplée des Etats-Unis.

Plan des quartiers de New-York : http://www.mapsofworld.com/usa/blank-map-of-new-york-city.html

La forme de construction associée à la ville de New-York est celle du gratte-ciel. Entourée principalement par l’eau la cité a amassé la plus grande et la plus variée collection de gratte-ciel au monde. La ville possède 6.154 gratte-ciel dont 112 atteignent la hauteur 183 mètres (600 feet)

Tous ces bâtiments ont des styles très différents les uns des autres.

Par exemple ; « renouveau gothique », 1913 avec Woolworth Building, « l’art déco », 1930 avec la Tour Chrysler et en 1931 avec m’Empire State Building, leurs sommets sont effilés décorés de flèches en acier…en 2000 apparaît la « conception écologique » avec le Batiment Condé Nast.

Les quartiers résidentiels de New-York ont été construits rapidement entre 1870 et 1930.

Dans la banlieue on y trouvera des maisons familiales individuelles.

L’ossature des maisons en bois a été abandonnée après le grand incendie de 1835 à la faveur de la brique et de la pierre. La pierre était transportée depuis la Nouvelle Angleterre sur le fleuve de l’Hudson. Le marbre venait du Vermont et le granit du Minnesota.

Le XIX° siècle verra surgir des bâtiments de plus de 6 étages.

Les jardins /appartements seront très à la mode dans les années 1920. L’expansion du métro favorisa le déplacement de la population vers le Queens.

2 Principales concentrations de bâtiments de grande hauteur ;

  • Midtown Manhattan : le plus grand quartier central des affaires dans le monde avec l’Empire State Building, le Chrysler Building, Citigroup Center et Rockfeller Center.
  • Lower Manhattan : a le troisième plus grand quartier d’affaires des Etats-Unis (après Midtown et Chicago), il abritait les Tours Jumelles du World Trade Center.

Le XXI° siècle marquera Lower Manhattan par la reconstruction, le nouveau One World Trade Center et la construction d’un gratte-ciel de 225 mètres de hauteur (43 étages), le Goldman Sachs. De nouveaux architectes tels que Santiago Calatrava et Frank Gehry transforment la ligne d’horizon du centre ville.

New-York a possédé le bâtiment habitable le plus haut du monde, le World Building en 1890, puis le Park Row en 1899 ensuite le 1 World Trade Center avec latour Sears en 1974. Le seul bâtiment toujours debout dans la ville est celui de Row Parc construit en 1899.

Cependant, le down town de Brooklin

a  lui aussi sa concentration de tours. Des tours résidentielles de luxe.

Les bâtiments les plus connus :

L’Empire State Building

de style art déco conçu par Shreve, Lamb et Harmon terminé en 1931 après seulement 14 mois de construction.. Il a été le plus haut bâtiment du monde pendant 42 ans. Il est actuellement le deuxième bâtiment le plus haut de la ville de New-York. Sa hauteur est de 443 mètres (1.454 feet).  Il reste le cinquième plus grand-bâtiment aux Etats-Unis et le vingt-cinquième  plus haut bâtiment du monde.

Il paraîtrait que plus de 110 millions de personnes l’auraient visité.

Le Chrysler Building

Le premier bâtiment au monde a avoir dépassé la hauteur de 1000 pieds, sa hauteur est de 319 mètres). Construit en 1930 pour la Chrysler Corporation

Le Rockefeller Center

Avec ses 259 mètres (850 feet) et ses 70 étages, il est le septième plus haut bâtiment de New-York et le trnetième des Etats-Unis. Construit en 1933, appelé à son origine RCA Building. La frise au-dessus de l’entrée a été exécuté par Lee Lawrie, elle représente « la sagesse ». La phrase suivante y est inscrite « la sagesse et la connaissance sont la stabilité de ton temps », emprunté au  Livre d’Isaïe, 33 :6.

Le Seagram Building

De style international achevé en 1950 sur Park Ave à la 53rd Street. Mies Van der Rohe sera copié dans le monde entier.

Le Melt Life Building – Pan Am Building-

A été le plus grand immeuble de bureau commerciaux au monde lorsqu’il a été ouvert le 7 mars 1963. Il reste le cinquantième plus haut bâtiment des Etats-Unis.

Le World Trade Center

Les tours jumelles étaient les plus hauts bâtiments de la ville de 1973 jusqu’à l’attaque désastreuse du 11 septembre., hautes de 417 mètres (1.368 feet).

Citigroup Center

53° rue / Av. de Lexington dans Midtown Manhattan, haut de 59 étages. C’est l’un des plus importants gratte-ciel de l’après-guerre érigé à New-York. Sa façade est recouverte d’aluminium. Immeuble très fragile par forts coups de vent.

Time Warner Center

Situé à Columbus Circus à Manhattan. Très connus des newyorkais depuis que David Martinez (pilote de course) a payé 45 millions un appartement sur toit terasse (penthouse) en condominium.

Construction écologiques

Condé Nast Building

Situé dans le centre de Manhattan est l’un des exemples les plus représentatifs de la conception écologique. Ce bâtiment est conçu pour ne pas être chauffé ou refroidi pendant les différentes saisons de l’année. Ses architectes Fx et Fawle, son coût 500 M US$ , 48 étages, 340 ètres de hauteur.

Le bâtiment a reçu le prix de l’American Institute of Architects.

Hearst Tower

300 West 57th. Street Midtown Manhattan.

Edifié en 2006 par ses architectes Foster et Partners Gensler. Le bâtiment obtiendra le prix international « Highrise » en 2008. Haut de 182 mètres avec ses 46 étages.

Il est construit sur une base datant de 1928. Cette base de gratte-ciel a été interrompue par la grande crise. Elle devra attendre 2006 la construction de la Hearst Tower, nouveau bâtiment vert.

Le plancher est pavé d’un conducteur thermique calcaire. L’eau de pluie récupérée sur le toit circule dans le sol pour refroidir l’immeuble en été et le réchauffer en hiver.

85 % de l’acier de construction de cet immeuble contient des matériaux recyclés.

Le bâtiment est certifié « LEED » (Leadership in Energy and Environmental Design) . C’est à dire ; les dirigeants du monde entier vérifient la conformité des bâtiments verts, il y a environ 1.85 million de pieds carrés certifiés par jour.

 

 

LES 15 PLUS HAUTS BÂTIMENTS avec antennes

Ordre

NOMS

Année

Situation 
(Midtown et Lower Manhattan)

Floors


hauteur 
ft


Hgt 
m

Standard 
hauteur 
ft

Std. 
Hgt 
m

1

Un centre de commerce mondial

2013

Street West et Vesey rue

104

1792

546

1776

541

2

Empire State Building

1931

Fifth Avenue et West 34th Street

102

1472

449

1.250

380

2

432 Park Avenue

2014

Park Avenue et East 57th Street (Manhattan)

89

1396

426

1396

426

3

Bank of America Tower

2009

Sixième Avenue entre 42e et 43e Sts

54

1200

370

1200

370

4

Chrysler Building

1930

Lexington Avenue & 42nd Street

77

1046

319

1046

319

5

New York Times Building

2007

Huitième Avenue entre 41e et 42e Sts

52

1046

319

1046

319

6

One57

2014

Ouest 57th Street entre 6th et 7th Aves

75

1005

306

1005

306

7

American International Bldg †

1932

Pin, Cèdre et Perle Streets

66

952

290

952

290

8

40 Wall Street ‡

1930

Wall Street entre Nassau et William Sts

70

927

283

927

283

9

Citigroup Centre

1977

53rd Street entre Lexington et 3rd Aves

59

915

279

915

279

10

Trump World Tower

2001

First Avenue entre 47th Streets & 48th

72

861

262

861

262

11

Comcast bâtiment (ex RCA Building et ex - GE Building)

1930

30 Rockefeller Plaza , 6th Ave , 49e et 50e Sts

70

850

259

850

259

12

CitySpire Centre

1987

West 56th Street entre 6th et 7th Aves

75

814

248

814

248

13

Chase Manhattan Plaza One

1961

entre Pine, Liberté , Nassau & William Sts

60

813

248

813

248

14

Condé Nast Building

2000

Broadway entre 42e et 43e Rues

48

1118

341

809

247

15

MetLife Building (ex Pan Am )

1963

200 Park Avenue à East 45th Street

59

808

246

808

246

Les ponts de New-York : 

pour cette année je vous propose une série de photos, à ma prochaine visite j'approndirais le sujet, il paraît qu'il y en aurait plus de 2.000!!!!!!!!!!!

En voici quelques uns de nommés.

 Bayonne Bridge, entre New York et le New Jersey 
* Pont de Bear Mountain, au-dessus de l'Hudson River 
* Bronx-Whitestone Bridge, New York 
* Pont de Brooklyn, New York 
* Cross Bay Veterans Memorial Bridge, New York 
* Dunn Memorial Bridge, Rensselaer 
* George Washington Bridge, entre New York et le New Jersey 
* Goethals Bridge, entre Staten Island et le New Jersey 
* Hell Gate Bridge, New York 
* Henry Hudson Bridge, au-dessus de l'Harlem River, entre Manhattan et le Bronx à New York 
* Kosciusko Bridge, entre New York et Albany 
* Kingston-Rhinecliff Bridge, au-dessus de l'Hudson River 
* Lewiston-Queenston Bridge, vers l'Ontario au Canada 
* Pont de Manhattan, New York 
* Marine Parkway-Gil Hodges Memorial Bridge, New York 
* Mid-Hudson Bridge, au-dessus de l'Hudson River, vers Poughkeepsie 
* Moodna Viaduct 
* Newburgh-Beacon Bridge, au-dessus de l'Hudson River, Newburgh 
* Outerbridge Crossing, entre Staten Island et le New Jersey 
* Peace Bridge, entre Buffalo et Ontario, au Canada 
* Pont de Queensboro, New York 
* Rainbow Bridge, entre les chutes du Niagara et le Canada 
* Rip Van Winkle Bridge, au-dessus de l'Hudson River 
* Tappan Zee Bridge, au-dessus de l'Hudson River entre le Comté de Rockland et Comté de Westchester 
* Thousand Islands Bridge, vers l'Ontario, au Canada 
* Throgs Neck Bridge, New York 
* Triborough Bridge, New York 
* Pont Verrazano, New York 
* Whirlpool Rapids Bridge, entre les chutes du Niagara et Ontario, au Canada 
* Pont de Williamsburg, New York

 

L'un des plus célèbres, celui de Brooklyn :
 
qui est sans doute le plus célèbre de la Grosse Pomme, et l’un des sites touristiques les plus populaires de la ville. Construit en 1883, ce pont fut le premier à enjamber l’East River pour relier Manhattan à Brooklyn, qui était à l’époque une ville indépendante. Le pont de Brooklyn est l’un des plus anciens ponts suspendus des États-Unis et était également le plus long du monde au moment de son inauguration. Tellement long que les Américains doutaient même de sa solidité. Afin de prouver que la traversée était sans risque, un directeur de cirque conduisit un troupeau de 21 éléphants de l’autre côté du pont !

Aujourd’hui, le pont de Brooklyn est considéré comme l’une des plus grandes merveilles architecturales du 19ème siècle. 

 

Le pont de Manhattan :

 pont suspendu un peu plus moderne que celui de Brooklyn. Construit en 1909, il est le plus récent des trois ponts qui enjambent la partie inférieure de l’East River, le second étant le pont de Williamsburg. L’entrée du pont, située à Chinatown du côté de Manhattan, est marquée par un magnifique arc de triomphe et une superbe colonnade. Du côté de Brooklyn, le pont débouche dans l’agréable quartier de DUMBO, un acronyme signifiant « Down Under the Manhattan Bridge Overpass ».

Un chemin piétonnier et une piste cyclable passent sur ce pont.

 Le pont Verrazano-Narrows :

 

Seul pont de notre liste à n’être pas relié à Manhattan, le pont Verrazano-Narrows, près duquel débute le marathon de New York chaque année, fait la liaison entre Fort Hamilton, quartier de Brooklyn, et le borough de Staten Island. Il porte le nom de Giovanni da Verrazzano, premier Européen à être entré dans le port de New York, et du détroit The Narrows, enjambé par le pont. Au nord de celui-ci se situent le port de New York et l’Upper Bay, tandis que la Lower Bay et l’océan Atlantique se trouvent au sud.

Le pont Verrazano-Narrows fut inauguré en 1964, puis un second niveau fut ajouté en 1969, faisant de lui un pont suspendu à deux étages. La travée centrale du pont, d’une longueur supérieure à celle du Golden Gate de San Francisco, mesure 1 298 mètres, ce qui fait d’elle la plus longue du continent américain ! Malheureusement, le pont ne comprend (pour le moment) aucune piste cyclable ni chemin piétonnier.

Washington Bridge :

George Washington Bridge, un pont suspendu de 1 450 mètres de long qui enjambe l’Hudson River. Celui-ci commence à Washington Heights, quartier de l’Upper Manhattan, et s’achève dans le borough de Fort Lee, dans le New Jersey. Inauguré en 1931, ce pont, très élégant, possède 14 voies et une piste séparée pour les vélos et les piétons, d’où vous pourrez admirer une superbe vue sur Manhattan, le New Jersey et l’Hudson River.

La prochaine fois , nous passerons sous Washington Bridge pour remonter une parte de l'Hudson River.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 18:45

Carnet de bord n° 177

de Port Washington

à New-York city

Septembre 2016

Arrivée à New-York, juin 2015 http://domacaraibes.over-blog.com/2015/07/marie-raconte-son-arrivee-a-new-york.html

Visite vidéo de la ville de New-YORK PAR Lilopinhttp://domacaraibes.over-blog.com/2015/07/marie-raconte-son-new-york.html  

Retour à New-York, septembre 2015 http://domacaraibes.over-blog.com/2015/11/marie-raconte-son-retour-a-new-york-2.html

Nous venons de passer une bonne nuit au calme sur notre mouillage de Port Washington .

Toutefois, ce matin nous sommes impatients d’arriver à New-York.

La météo a annoncé de la pluie pour la journée. Peu importe, nous partons équipés pour éventuellement affronter un déluge de pluie, car l’attirance vers New-York est grande.

Nous allons y retrouver nos amis Stéphanie, Elie arrivés depuis plusieurs jours déjàainsi que Nicole et Jean-Pierre qui devraient nous ont-ils dit, quitter New-York dimanche prochain, soit le lendemain de notre arrivée.

Ca y est nous approchons le premier pont de l’East River. C’est le numéro 1 d’une remarquable série connue dans le monde entier (je parlerai de ces ponts sur le prochain carnet de bord).

Pour nous, c’est la quatrième fois que nous naviguons sur l’East River et que nous passons les ponts.

Pas de surprise !

14 heures 20,

L’ancre est jetée (65 mètres) sur notre mouillage habituel (40°47’  -  73°58’) au niveau de la 79ème.Av à Manhattan. Il y a toujours autant de courant sur la rivière Hudson, environ2 nœuds à notre arrivée.

Avis aux navigateurs :

Cf carnets suivants :

NB : la marina municipale :

Le personnel est toujours très désagréable. Maintenant, nous les connaissons un peu mieux, il semblerait qu’ils soient un peu plus agréables.

Les travaux sont terminés, mais la marina reste « merdique ». Des pontons (de nombreuses place supprimées) démolis et pas refaits. Il est clair que la politique municipale de la ville ne s’inquiète pas du confort des plaisanciers.

Pour conclure positivement tout de même, j’ai apprécié la nouvelle machine à laver le linge. Au prix de 26 $/jour que nous payons pour y laisser l’annexe, je profite de la gratuité de la buanderie.

Très rapidement, nous reprenons nos habitudes new-yorkaises.

Cette fois-ci (la troisième), le stade de la découverte touristique de la ville étant passé nous savons où nous voulons aller.

 

 

 

 

Sans tarder, en compagnie de nos amis franco-canadien, nous réservons une table au Birdland. Ce n’est pas très cher pour une très bonne soirée de jazz à Broadway. J’aime beaucoup le lieu et les concerts y sont toujours de grande qualité dans une ambiance bien agréable. De plus on y mange très correctement.

 

 

 

La série musée va commencer.

Cette fois-ci, j’ai pensé vous faire découvrir le MoMa, The Museum of Modern Art

Fondé en 1929 par Lillie P. Bliss, Abby Aldrich Rockefeller, Mary Quinn Sullivan et quatre autres mécènes, le Museum of Modern Art fut le premier musée à consacrer entièrement sa collection à l'ère moderne. Débutant avec l'art européen innovateur des années 1880, la collection contient des œuvres incomparables pour chaque période successive de la culture visuelle jusqu’à nos jours, aussi bien dans des techniques distinctement modernes telles que le film et le design industriel que dans des formats plus traditionnels. La collection du MoMA offre un point de vue incomparable sur l'art moderne et contemporain.

Peinture et sculpture
La collection du MoMA comprend des peintures et des sculptures de la fin du 19ème siècle à nos jours.

Architecture et design

La collection diversifiée d'architecture et de design du musée, qui comprend aussi bien des objets de design à grande échelle et des jeux vidéo que des maquettes architecturales et des travaux sur papier, couvre les figures et mouvements principaux du milieu du 19ème siècle jusqu'à nos jours.

Département des dessins, estampes et gravures

Photographie
La collection de photographies du MoMA passe en revue l'histoire de cette forme artistique des années 1840 jusqu'à nos jours, et retrace à la fois les grandes figures de la photographie et ses applications diverses aux domaines du journalisme, des sciences et du commerce.

Médias et arts du spectacle 
Le MoMA a été l'un des premiers musées à collectionner et présenter dans les années 60 des œuvres s'inscrivant dans leur époque. Le musée a élargi sa collection pour y inclure des images d'animation, des installations de film, des vidéos, des performances, des pièces sonores et animées, ainsi que d'autres travaux représentant le temps ou la durée qui sont réalisés et présentés dans un contexte de galerie d'art.

Films — Salles de projection 
Une collection internationale composée de quelque 22 000 films couvre toutes les périodes sur plus d’un siècle de tournages. Des renseignements sur les projections quotidiennes sont disponibles au bureau d’informations dans le hall du musée, au bureau Film et sur le site MoMA.org.

 

La High Line connue aussi sous le nom de High Line Park est un parc linéaire  urbain suspendu dans le quartier de Manhattan, aménagé sur une portion (2,3 km) désaffectée des anciennes voies ferrées aériennes du Lower West Side Inspirée de la Coulée Verte René- parc linéaire de 4.8 kilomètres du 12e arrondissement de Paris, en France créé en 1993.

 La High Line a stimulé le développement immobilier dans les quartiers qui se trouve le long de celle-ci. Le parc accueille chaque année près de 5 millions de visiteurs .

Central Park , l’incontournable puisque à 10 minutes du mouillage.

L’une des grandes modes new-yorkaises c’est d’aller prendre un verre sur un Top Roof 24 heures sur 24 heures afin de faire une halte et apprécier la ville de New-York.

L'université Columbia

 (officiellement Columbia University in the City of New York ou tout simplement « Columbia ») est une université privée située dans le quartier de l' Upper West Side  , dans le nord de  de l'arrondissement de Manhattan. Fondée en 1754, elle est l'un des plus anciens établissements d enseignement supérieur aux États-Unis et fait partie du groupe de   l'Ivy League    regroupant les huit universités les plus anciennes et les plus célèbres du pays.

Columbia est l'une des universités les plus sélectives et prestigieuses du monde. Le taux d'admission était de 6,1 % en 2015, comparable à ceux d' Harvard, Yale ou Stanford.   Classée première aux États-Unis pour la recherche, elle figure au sixième rang mondial (aux États-Unis) du classement CUWR des 1 000 meilleures universités mondiales et au huitième rang mondial du Classement Shanghai des universités.  

Columbia est l'université comptant le plus de Prix Nobel parmi ses  alummi et son corps enseignant. 101 Prix Nobel sont affiliés à Columbia comme anciens étudiants, professeurs ou membres du personnel, plus que toute autre institution de recherche ou université au monde. En outre, vingt-neuf chefs d’État, dont le président Barack Obama  , vingt milliardaires vivants ou encore vingt-neuf récompensés aux Oscars sont sortis de ses rangs.

L'université administre chaque année le Prix Pulitzer.         

 

 

Le quartier est très sympa. Ily a une ambiance universitaire un peu comme à Paris. Tout les dimanches il y a un marché international. On peut y manger des crêpes bretonnes, de la choucroutes, de la barbe à papa, acheter des gants en peau directement fabriqués en Italie, etc... De nombreux petits restos à prix étudiants, dans une excellente ambiance !

La cathédrale:

La 110e rue (110th Street) est située dans Manhattan où elle délimite les quartiers d' Harlem et de Central Park.

Du côté de Central Park, la zone qu'elle longe est appelée Central Park North et, à l'ouest, elle longe Cathedral Parkway.

Un petit tour au MET :

L'exposition temporaire : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Promenade sur l'Hudson River, Manhattan:

L'USS Intrepide :

est un porte-avions  américain. Misen service le 16 août 1943 et il est le quatrième navire de l’US Navy à porter ce nom. Il participa à la Seconde Guerre Mondiale dans le Pacifique, ainsi qu'à la guerre du Viet Nâm.

En outre, il fut navire récupérateur pour les missions spatiales des programmes Mercury et Gemini de la NASA.

Désarmé, il est actuellement NAVIRE MUSEE dans le port de New-York .

On ne se lasse pas de New-York. Imaginez vous que la nuit le métro est ouvert et que nous pouvons le prendre sans être inquiétés, je tiens à préciser que nous le prenons dans le quartier qui dessert Manhattan, ceci dit la ligne 2 arrive en son terminus au Bronx, c’est celle que nous prenons régulièrement.

Le prochain carnet de bord vous mènera visiter les gratte-ciel et les ponts de la ville de New-York.

 

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 23:54

Carnet de bord n°176

De Block Island

A Orient Point beach, Long Island, New York  , Northport Bay et Port Washington

Septembre 2016

 

Ici, à Block Island, nous sommes très abrités du vent de Nord qui souffle assez fort depuis 2 heures.

La météo des prochains jours n’est pas formidable, il y a le cyclone  Karl qui est en train de passer au loin de la côte Est des Etats-Unis et nous en avons quelques petites conséquences.

Ce matin, dimanche, Dominique examine de très près la météo sur différents sites internet, français et américains.

Nous devons rejoindre la ville de New-York ,le vent annoncé, excepté aujourd’hui jusqu’à mercredi fin d’après-midi semble être favorable. Pas idéal, mais possible. A partir de jeudi et jusqu’à samedi dans la nuit il sera bon d’être « aux abris » Eole va drôlement souffler de Nord.

Il commence à faire froid depuis 24 heures, la température a bien chuté, 18°C.

Le capitaine décide de partir aujourd’hui !

Dimanche 25 septembre, 11 heures 15

Avant d’entrer dans la passe pour sortir, nous montons la GV avec 1 ris, puis hissons pour la première fois notre tourmentin.

Nous sommes au beau milieu de la passe tandis qu’arrive face à nous le ferry. Le croisement va se faire mais personnellement je ne trouve pas cette promiscuité très agréable. Bon c’est fait, nous sortons du chenal.

Notre destination est celle de New London , mais le vent ne l’entend pas comme cela, nous allons nous diriger vers Long Island, NY. Nous sommes vraiment au près très serré.

Nous passons devant cette toute petite île qui est comme un point à quelques miles nautiques de Long Island. Aujourd'hui, nous sommes le weekend end les va et vients sont très fréquents avec le continent. ;

16 heures 35,

Arrivée à l’extrémité de Long Island, sur une plage où le vent ne souffle quasiment plus. Nous allons y passer la nuit prochaine avant de repartir demain matin.

Avis aux navigateurs :

Nous n'avons aucune information sur les fonds avec Open CPN, heureusement que nous avons le GPS Garmin avec ses cartes américaines...

RAS nous restons à bord de Lilopin. A  terre il n’y a pas d’habitations,  une aire de loisirs seulement. Nous sommes face à une presqu’île.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nuit se passe pour le mieux.

Cependant, nous savons que la météo des prochains jours ne sera pas bonne au niveau du vent. Nous partons en destination de Northport lieu que nous connaissons.Nous savons que nous serons à l'abri.

Lundi 26 septembre, 7 heures 10,

l'ancre est levée. Le vent est de N/NE au départ et tournera progressivement  en S.

65NM effectués, il est 18 heures 20 lorsque l'ancre tombe à l'eau.

Nous sommes arrivés quasiment sur notre mouillage de l'an dernier au 40°49' - 73°42'

Avis au navigateurs  Cf. carnet de bord suivant :

http://domacaraibes.over-blog.com/2015/10/marie-raconte-sa-descente-vers-le-sud-cap-sur-new-york.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un court séjour bien abrité nous décidons de partir. Le vent monte trop, la mer a le temps de se lancer dans la baie et à bord nous bougeons un peu à notre goût, demain nous repartirons en destination de Port Washington, situé à l'entrée de l'East River de la ville de New-York.

 

 

Vendredi 30 septembre, 9 heures 50,

départ pour Port Washington, que nous connaissons aussi. Nous devrions y être mieux protégé des vagues et du vent bien entendu.

Il bruine, le vent est de N 25 noeuds. Il y a la passe à prendre, mais nous sommes à marée haute il n'y aura aucun soucis. Nous sommes sous GV 3 ris et moteur.

20 NM plus loin, nous voici arrivés à Port Washington, 40°49' -  73°42'

Avis au navigateurs  Cf. carnet de bord suivant :

http://domacaraibes.over-blog.com/2015/10/marie-raconte-sa-descente-vers-le-sud-cap-sur-new-york.html

Demain

à nous

NEW-YORK !!!

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 23:14

Carnet de bord n°174

De Martha’s Vineyard Haven

A Newport

Septembre 2016

A voir aussi : http://domacaraibes.over-blog.com/2015/08/marie-raconte-son-newport-dans-le-rhode-island.html

 

Nous écourtons notre séjour sur Martha’s Vineyard Island pour nous empresser de rejoindre Newport que nous adorons. D’autant plus que le « Boat Show » annuel a lieu. L’an dernier, nous avions quitté Newport 15 jours trop tôt, déçus de na pas pouvoir y assister. Cette année nous y serons présents !

Jeudi 15 septembre, 7 heures, c’est le départ.

Le vent est de N 12 nœuds va nous porter jusqu’à Newport.

Nous y arrivons à 14 heures. Nous pensions y trouver beaucoup plus de bateaux, mais effectivement, l’été est terminé. Il ne reste plus que les bateaux sur bouées qui attendent d’être sortis à terre pour hiverner, car ici l’hiver est rude. Les marinas ferment à la fin du mois d’octobre.

Mais pour le moment, nous sommes de retour.

Demain, nous serons rejoints par nos amis Elie et Stéphanie . Depuis nos départs respectifs du Maine nous nous retrouvons  par alternance .

Avis aux navigateurs :

Se reporter au carnet :http://domacaraibes.over-blog.com/2015/08/marie-raconte-son-newport-dans-le-rhode-island.html

 

 

The 2016-17 boat show season kicks off September 15-17 along America’s Cup Avenue in Newport, Rhode Island, at the 46th Annual Newport International Boat Show (NIBS)......."

à lire suite https://southernboating.com/2016-newport-boat-show/

Comme toujours, nous quittons Newport à regret, mais le Sud nous attend aussi...

La prochaine fois je vous donne rendez-vous à Block Island.

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 19:54

Carnet de bord n°172

De Portsmouth, New Hamshire

A Salem, Massachusetts

Septembre 2016

 

Portsmouth, ne nous a pas particulièrement enchanté. Il n’y a pas grand-chose à y faire pour si peu de temps passé. A mon avis c’est une bonne halte dans la navigation sans plus à voir ou à faire  à terre.

Samedi 10 septembre, 8 heures 20

Le vent est d’Est, 3 nœuds, il y a mieux mais pour aujourd’hui, nous allons nous en contenter. Le ciel est nuageux, la météo prévoit un peu de pluie dans la journée. Nous avancerons avec la GV + G + Moteur. Le capitaine va faire une tentative sans moteur qui restera sans succès. Nous poursuivrons donc jusqu’à notre arrivée.

A l’approche de la baie de Salem, il y a régate à l’extérieur. Nous allons nous faufiler entre eux sans les gêner. Notre capitaine connaît bien la manœuvre pour avoir suffisamment régater et encadrer un nombre très important de régates par le passé.

15 heures 35,

L’ancre est jetée dans la baie de Salem. Il y a beaucoup de bouées, mais « Activ Capitain » nous signale un mouillage sur notre gauche en entrant ( 42°31’  -  70°51’)

L’ancre a un peu de mal à s’accrocher, nous resterons à bord jusqu’au lendemain.

Le lendemain en fin de matinée un sérieux grain nous tombe dessus avec un fort vent, effectivement, l’ancre dérape. Nous reculons vers une bouée. Rien de méchant. Le capitaine démarre le moteur quant à moi je prépare mon poste au mouillage afin de pouvoir remonter l’ancre le plus rapidement possible. Nous allons attendre la fin du grain car l’ancre a raccrocher (ce sont le poids de l’ancre 40 kg + le poids de la chaîne 50 mètres en 14 de diamètre qui l’on refixée sur sa glissade). Cependant, nous devons tout de même refaire notre mouillage car nous sommes trop prêts de la bouée. Le calme et le soleil revenus nous effectuons notre nouveau mouillage un peu plus loin.

Avis aux navigateurs :

Appel customs :

Pour le changement d’état : 617 742 1135, c’est le téléphone de Boston car à Salem les bureaux sont fermés le vendredi soir et tout l weekend. Il semblerait que ce soit la même chose sur Boston, mais nous laissons tout de même un message sur le répondeur en donnant toutes nos coordonnées.

Mouillage :

il y a de la place en cette saison ! C’est à l’abri et ne bouge pas beaucoup. Les bateaux qui entrent et sortent ralentissent un peu lorsqu’ils arrivent dans l’espace de mouillage.

L’annexe :

Il n’y a pas de ponton municipal. C’est la débrouille ! Nous avons fait le tour de quasiment toute la baie à proximité de la ville de Salem et avons trouvé un Club privé qui a bien voulu nous permettre d’accoster et de laisser l’annexe sans frais.

Pickering Warf Marina : le code de la porte d’entrée du ponton est 8099.

Avitaillement :

Rien en ville, excepté une boulangerie « française ».

SALEM :

nous allons démarrer tout de suite par le "fameux proçès des sorciers de Salem", ce sera une bonne chose de faite.

La sorcellerie a, depuis toujours, une grande place dans notre société, il y a toujours eu des polémiques à ce sujet et ce n'est pas aujourd'hui que ça va changer... 
Laide, ridée et méchante dans les contes de fées ; malicieuse et entêtée dans "Ma sorcière bien aimée"... Toujours des clichés!!!


Jusqu'au XVIème siècle, les procès pour sorcellerie étaient monnaie courante, le moindre signe qui différenciait une personne des autres faisait de celle-ci immédiatement une sorcière (ou un sorcier).

 
En plein été 1692, à Salem, Massachusetts, huit jeunes filles, dont la nièce et la fille du pasteur du village entrent en transe.

Leur comportement est tel qu'on les croit possédées et envoutées. 
Elles parlent dans une langue inconnue, prennent des positions indécentes à tout va et traînent des pieds quand elles marchent.

Un médecin les ausculte toutes, une par une et en arrive à la conclusion d'ensorcellement. 
L'Amérique, (très puritaine à cette période) est choquée.

 
Les jeunes filles accusent l'esclave du pasteur et deux veuves du village, de sorcières. 
Elles seront arrêtées et emprisonnées tout comme soixante autres villageois.

En septembre 1692, vingt-cinq personnes (hommes et femmes confondus) sont jugés puis exécutés.

 

Vingt quatre par pendaison, un seul par écrasement (son corps allongé par terre, puis recouvert progressivement de pierres de taille sur sa poitrine jusqu'à étouffement. 
Il a connu ce sort car il n'a jamais avoué qu'il était sorcier).

 

Puis en janvier 1693, la Cour Suprême des Etats Unis finit par acquitter tous les accusés. Le gouverneur remet en liberté plus de cent cinquante personnes.

 
Cette libération mettra un terme au cauchemar qu'aura vécu Salem et ses soi-disant sorcières...

 
Seulement, après presque 320 années, une question demeure encore en suspens : pourquoi huit jeunes filles issues de bonnes familles puritaines dans l'âme, ont soudainement et simultanément eu des comportement si insensés ?
 
Trois cent longues années après les faits qui ont remué le village aux sorcières, une psychologue américaine s'est intéressée aux similitudes entre la tragédie de Salem et des malades ayant absorbé les spores d'un parasite qui affectent le seigle : l'ergot. 
En Europe, ce parasite est plus connu sous le nom de "Mal des Ardents" ou encore "Feu de Saint Antoine".

Il provoque de violents spasmes musculaires, des hallucinations, jusqu'à vous faire croire que des insectes grouillent sous votre peau.

 
C'est un Abbé qui a découvert ce parasite en 1777. 
Il s'introduit dans notre organisme par le système digestif (lorsque nous mangeons du pain de seigle infecté par exemple).

 
Ce champignon se développe quand il fait chaud, humide et pluvieux (basculement des saisons entre le printemps et l'été).

 

Un habitant de Salem a décrit dans son journal les conditions climatiques de la saison à l'époque du procès, elles sont les mêmes que celles idéales au développement du parasite.

De récentes études scientifiques approfondies menées sur ce champignon démontre qu'il s'agit d'un alcaloide polycyclique puissant, un dérivé de l'acide lysergique.

Il atteint le système nerveux et provoque les mêmes symptômes que ceux dont étaient atteintes les jeunes filles de Salem que l'ont croyait victimes d'ensorcellement...
 

L'acide en question dont nous avons tous déjà entendu parler et qui nous semble si démoniaque, connait une forme d'appelation relativement plus courante de nos jours : le LSD.

 
Le fin mot de cette histoire est donc clair, un champignon a provoqué l'état dans lequel se sont retrouvées nos jeunes filles de Salem, et des innocents ont péri par le simple fait que la recherche n'en était pas au stade actuel ou elle en est de nos jours...

SALEM c'est aussi Nathaniel HAWTHORNE,

né le 4 juillet 1804 à Salem, écrivain et auteur américain.

Il est connu pour ses nouvelles qu'il appelait des contes et pour ses 4 romans : la lettre écarlate, la maison aux sept pignons, Valjolie et la faune de marbre.

Pendant très longtemps il publiera sous un pseudonyme. Ces nouvelles seron réunies en 1837 dans unrecueil intitulé Twice Told Tales, publiépar Hawthorne pour la première fois sous sa véritable identité.

Si vous voulez voir , cliquezhttps://youtu.be/gmz2emt919A

 

Pour revenir à des images moins stressantes à mon gout, regardez cette vitrine, "Mesdemoiselles, et Mesdames" n'est elle pas mignone...??? Quant aux "Messieurs" c'est une autre question que je poserais.Cette vitrine me fait penser à "ma sorcière bien aimée", le "vieux" feuilleton télévisé. La plupart d'entre nous ( en fait je m'adresse plus particulièrement à ceux de ma génération) l'ont regardé .

Ma sorcière bien-aimée (Bewitched) est une série télévisée américaine , en 254 épisodes de 25 minutes, dont 74 en noir et blanc (puis colorisés dans les années 1980), créée par Sol SAKS  , diffusée dans un premier temps aux États-Unis de 1964 à 1972  sur la chaîne ABC. Certains épisodes ont été tourné à Salem.

Je vous propose un petit extrait télé en commençant par le générique : https://www.youtube.com/watch?v=EMElwKDoXpo

 

:https://www.youtube.com/watch?v=2IE7vkRxLIg

Notez bien , "le baiser entre Samantha et Jean-Pierre" conclut éternellement les épisodes.

Quant à Dominique pour se remettre de toutes ces émotions il est allé s'acheter une glace 

A bientôt, sur notre prochaine navigation, certainement vers Cape Code.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 23:15

Carnet de bord n°171

de Portland, Maine

à Portsmouth, New Hamshire

septembre 2016

 

Notre séjour de 65 jours dans l’état du Maine arrive à sa fin.

Quel magnifique été de découvertes, et d’activités très variées depuis la mer en passant par les chemins de randonnées pour atteindre les airs en bi-plane. Tout cela dans une ambiance si sereine et apaisante. Nous avons aussi grandement apprécié son climat. Avec un pincement au cœur, l’équipage de Lilopin dit au revoir au Maine, à ses habitants et à leurs compagnons animaliers ; » see you soon»…

Jeudi 8 septembre, 9 heures 10

Le capitaine prend la décision de lever l’ancre en direction de Portsmouth malgré le brouillard.

Je ne suis pas d’accord car ici le brouillard peut durer quasiment toute la journée. La météo nous dit qu’il doit se lever à 9 heures. Il est 9 heures 10, je ne peux pas faire confiance à la météo tandis que Dominique me dit qu’il voit jusqu’à 500 mètres autour de lui. Nous savons tous que la météo n’est pas fiable à 100 %.

A contre cœur je lève l’ancre et Lilopin avance doucement vers le chenal de sortie de Portland.

Le radar est en route. J’ai décidé de rester à l’intérieur du bateau car j’ai beaucoup de mal à supporter cette chape d’humidité sur moi.

Les heures se passent le brouillard n’est toujours pas levé. Nous croiserons avec une douzaine de bateaux, principalement des pêcheurs. En fin de matinée vers 12 heures 30 le brouillard s’épaissi à nouveau tandis que la météo annonce un ciel entre nuages et soleil.

Ce n’est qu’en début d’après-midi que le brouillard va se dissiper, le soleil a encore du mal à passer mais il va y arriver tout de même. Toutefois, il reste cet énorme nuage sur notre bâbord, il traine lourdement.

 

Le téléphone bipe, nous recevons un SMS de nos copains qui sont en train de quitter SouthWest Harbor, depuis leur ils sont toujours dans un épais brouillard au milieu des buoys. Nous communiquons rapidement.

Ici, le capitaine Dominique me dit que nous venons certainement de franchir la frontière avec le brouillard. Il semblerait qu’il y est une véritable fracture atmosphérique là où nous sommes passés.

Notre navigation se poursuit.

Tandis que nous sommes en approche du chenal d’entrée de Portsmouth le brouillard revient. Devant nous un petit voilier avance très doucement. Nous allons naviguer à ses côtés quelques minutes puis passer devant. Dominique ne semble pas inquiet, il poursuit toujours en avant. Je suis les yeux rivés sur le radar mais il n’est pas facile d’identifier correctement les bateaux qui circulent leurs traces se confond avec la terre, les bouées, les bateaux au mouillage et ceux qui bougent…

Tout à coup Dominique m’appelle en me disant « viens d’ici on voit mieux ». Je sors dans le cockpit, quelle surprise, un ciel bleu, de gros nuages blancs et une énorme trainée grise derrière laquelle se trouve l’entrée du chenal.

Un quart plus tard, nous jetons l’ancre (43°04’  -  70°43’) devant l’île de New Castle.

Avis aux navigateurs :

Les customs :

Attention : la rivière coule entre les Etats du Maine et du New Hampshire, côté tribord* c’est le Maine et côté bâbord* c’est le New Hampshire (*en considérant le bateau en marche avant depuis le chenal d’entrée).

Numéro téléphone du Maine : 207 532 2131

Numéro téléphone du New Hampshire : 603 422 0910

Mouillage :

Il y a encore pas mal de buoys et de bouées de mouillage, mais il est encore possible de se faufiler au milieu de tout cela. L’emplacement est bien abrité des vents et des vagues (exceptées celles faites par les pêcheurs de homards).

L’annexe :

Pas évident de trouver un ponton public du côté de la ville de Portsmouth. Il y a des pontons mais ils sont tous privés avec un portillon fermé qui nous empêche l’accès au club ou à l’abri du gardien.

Nous avons trouvé une place au ponton d’un loueurs de kayaks.  Le centre était fermé. Nous n’y avons trouvé personne à qui demander l’autorisation, nous avons pris le risque d’y laisser le dinghy. A notre retour il était toujours là.

Gas-oil :

Sue la rive opposée à la ville il y a un dock municipal avec du gas oil.

Avitaillement :

Rien en ville.

PORTSMOUTH :

est une ville dans le comté de Rockingham, New Hampshire aux États-Unis. Elle est la plus grande ville du comté. C’est une destination touristique. Elle est desservie par l' aéroport international de Portsmouth à Pease, anciennement Pease Air Force Base de Strategic Air Command. 
 

Amérindiens du Abénaquis et d' autres nations habitaient le territoire du New Hampshire avant l’arrivée des Européens.

Martin Pring a été le premier à découvrir Portsmouth en 1603puis peuplé d’Anglais.

La ville a été appelé Piscataqua, ce qui veut dire rivière dans e dialecte de ses premiers habitants Ensuite , le village a été appelé Strawberry Banke, car il y avaient de très nombreuses fraises sauvages qui poussainet à côté de la rivière Piscataqua, un estuaire avec un courant rapide.

Portsmouth a une situation géographique stratégique pour le commerce    entre les industries en amont et les intérets à l’étranger. Le port sera très prospère. La pêche, le bois et la construction navale ont été les principales entreprises de la région.

Les esclaves noirs, venus d’Afrique ont été intégrés à la prospérité de la ville dès 1645.

La ville faisait partie du commerce du Triangle entre l’Afrique, le Nouveau Monde et l’Europe.Ce beau pont est l' un des monuments de cette petite ville. La Première Guerre mondiale Memorial Bridge est un pont levant situé sur la route  US  1 . Il relie le NewHampshire au Maine de l'autre côté de la rivière Piscataquis.  

Ce pont se lève pour laisser passer la navigation commerciale et de plaisance.       

Aujourd'hui, l'armée court dans les rues de la ville accompagnée par la police :

en direct https://youtu.be/AAJH4ZVnDZgCi-dessous l'hôtel où a été signé le traité de paix entre les Russes et les Japonais en 1917 :

Extrait Wiképédia :

La guerre russo-japonaise s'est déroulée du  au . Elle opposa l'Empire russe à l'Empire du Japon, lequel, victorieux, en tira par le traité de Portsmouth une petite partie du sud de la Mandchourie et la moitié de l'île de Sakhaline.

Le petit cours d'histoire terminé nous allons repartir en direction de SALEM, chez "les sorciers"!!!!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de DoMa
  • : Une femme qui navigue depuis bientôt 25 ans sur la quasi totalité des mers du globe. "C'est dans les revues spécialisées "bateaux et navigations" que j'ai commencé à apprendre à connaître la mer" répondait-elle au journaliste de la revue Voiles et Voiliers... Puis sa rencontre avec son mari Dominique, professionnel de la voile lui a permis de réaliser l'un de ses rêves, celui de traverser l'Atlantique (première traversée en 2008)... Depuis plusieurs années d'autres trans-atlantique et toujours plus de milles sur les mers afin d'atteindre de nouveaux lieux à la rencontre de leurs habitants. Elle conclura en s'appropriant la maxime d'Aristote ; "il y a 3 sortes d'Êtres Humains, les Vivants, les Morts et Ceux qui vont en mer"...
  • Contact

Recherche