Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2018 2 18 /09 /septembre /2018 19:28

Dimanche 19 août ,

7 heures 25, départ de la baie de Portland, 43°40’-70°14’

arrivée

à PORTSMOUTH, South Beacon Shoal, 43°04’-70°44’

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 20 août,

12 heures 10, départ de Portsmouth

arrivée

à GLOUCESTER, 42°35’-70°39’

 

 

Jeudi 23 août,

10 heures 10 départ de Gloucester

arrivée

à 14 heures à BOSTON, 42°21’-71°01’

 

 

 

 

 

 

Lundi 27 août,

7 heures 35 départ de Boston

arrivée

à 17 heures 35 à ONSET BAY,41°44’-70°38’

 

PORTSMOUTH

lire aussi : http://domacaraibes.over-blog.com/2017/11/marie-raconte-son-retour-aux-usa-du-maine-au-new-hampshire-et-massachusetts.html

http://http://domacaraibes.over-blog.com/2016/09/marie-raconte-son-retour-vers-le-sud-de-la-cote-est-des-etats-unis-1-new-hamshire-portsmouth.html

GLOUCESTER

lire aussi : http://domacaraibes.over-blog.com/2017/11/marie-raconte-son-retour-aux-usa-du-maine-au-new-hampshire-et-massachusetts.html

Depuis notre mouillage :

En quittant Glouester

BOSTON 

lire aussi : http://domacaraibes.over-blog.com/2015/08/marie-raconte-son-boston.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2015/08/marie-raconte-sa-croisiere-entre-newport-et-boston.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2017/11/marie-raconte-son-retour-aux-usa-du-maine-au-new-hampshire-et-massachusetts.html

Flora nous fait visiter le campus d'Harward et son quartier

Le quartier de la Little Italy est en fête

ainsi que l'Afrique 

Un petit tour au marché central, "Quincy Market" rayon poissons

South Boston, waterfront, Boston et la pêche depuis fort longtemps...

le Sud est en pleine expansion !

... une petite dernière parce que j'ai beaucoup aimé cette sculpture...

Notre visite à Boston se termine en compagnie de cousine Flora et de ses parents, à l'année prochaine !

Entre Boston et Onset,

ci-dessous avant l'entrée dans le Canal de Cape Code,

ci-dessus à la sortie du Canal de Cape Code avant Onset.

ONSET,

ONSET, camp d'été des "spiritualistes" à partir de 1880,

 LES SOEURS fOX, ci-dessus

A LIRE : https://fr.wikipedia.org/wiki/Spiritualisme_moderne_anglo-saxon

Sur l'air pensif du capitaine, je vous dis à plus tard , à Newport !

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 04:27

CB 022 SEPTEMBRE OCTOBRE 2017

 

De PORTLAND

à PORTSMOUTH , GLOUCESTER, BOSTON

 

à lire aussi :

PORTSMOUTH : http://domacaraibes.over-blog.com/2016/09/marie-raconte-son-retour-vers-le-sud-de-la-cote-est-des-etats-unis-1-new-hamshire-portsmouth.html

BOSTON : http://domacaraibes.over-blog.com/2015/08/marie-raconte-son-boston.html

 

La météo n’est toujours pas au rendez-vous ! Quelle année entre les cyclones qui passent au large de la côte Est des États-Unis et ceux qui arrivent de l’W! Tous nous amènent de belles perturbations météorologiques comme le brouillard quasi permanent que nous avons depuis notre départ de Nouvelle Écosse et un vent qui ne sait pas quelle direction prendre…

Nous sommes une nouvelle fois en attente pour prendre le départ.

Samedi 21 septembre, 7 heures 40,

au mouillage les vagues sont assez importantes, effectivement elles arrivent depuis l’entrée principale de la baie face à laquelle nous sommes, mais peu importe nous allons partir car le vent lui aussi soutenu est de direction de NE 30 nœuds, il va nous permettre de bien avancer vers le S.

Nous démarrons GV 2 ris + G.

A la sortie du chenal il y a une très grosse houle, mais nous sommes partis pour rebrousser chemin, nous connaissons malheureusement ce genre de situation peu confortable mais nous devons atteindre Boston pour le 26 septembre, date limite, à laquelle nos amis Fran9oise et René nous rejoignent à bord.

Le gros avantage d’aujourd’hui il fait soleil et surtout il n’y a pas de brouillard !!!!

Cependant vers les 15 heures, nous prenons la décision de nous arrêter à PORTSMOUTH, à 48 MN de Portland. Nous nous sommes fait suffisamment secoués pour aujourd’hui.

Le vent affaiblit , NE 18 nœuds, mais la houle persiste.

15 heures 20

l’ancre est jetée devant Naval Shipyard, nous sommes beaucoup plus près du centre ville, en annexe, que l’année dernière où nous ne connaissions pas très bien l’environnement maritime de cette ville.

A peine notre mouillage terminé, le maître de port arrive vers nous. Dominique et moi nous regardons en nous disant qu’il va nous dire de partir car nous sommes juste en face de labase militaire où 2 sous marins sont en construction.

Mais non, rien de tout cela. Il veut seulement savoir de quel pays nous sommes.Très vite il va nous donner des conseils pour un mouillage plus sécuritaire au cas où la pluie tropicale, la fin de l’hurricane Maria. Il invite Dominique à monter à bord de son bateau à moteur pour lui montrer sur la carte un emplacement pas très loin d’ici à l’intérieur des terres à environ 20 minutes de ce mouillage sur Piscataqua River pour faire ouvrir le pont il suffit d’appeler sur le channel 13.

Avis aux navigateurs :

cf : carnet de bord n°http://domacaraibes.over-blog.com/2016/09/marie-raconte-son-retour-vers-le-sud-de-la-cote-est-des-etats-unis-1-new-hamshire-portsmouth.html

mouillage :

pour 6 mètres de fond j’ai mis 50 mètres de chaîne car il y a en permanence un courn d’environ 2 nœuds.

Formalités entre les 2 états : appel des douanes :

Téléphone  : 603 422 0910

Samedi 23 septembre, 7 heures 45,

le vent de NW persiste, nous en profitons pour avancer. Le soleil est avec nous tout se passe pour le mieux.

Nous arrivons à GLOUCESTER après le repas de midi .

Nous avançons le plus possible vers l’intérieur de la baie mais il n’y a pas suffisamment de place pour Lilopin.

Nous rebroussons chemin en essayant d’éviter les nombreuses bouées de mouillage. Finalement, Lilopin trouve sa place.

13 HEURES 30 , l’ancre est jetée,42°36’ - 70° 39’.

Tandis que nous étions sur le point de partir en annexe, voici que le maître de port arrive . Il nous dit qu’il serait préférable que nous changions de mouillage pour aller nous placer derrière le petit îlot juste derrière nous. D’après lui nous sommes un peu trop prêt du chenal dans lequel passent de gros bateaux de pêche , surtout la nuit.

Il conclut que cela peut attendre un peu, mais qu’il souhaiterait que nous nous exécutions avant la tombée de la nuit. Ce à quoi nous lui répondons que nous étions en train de partir vers la ville et que nous nous déplacerons comme il le souhaite avant la tombée de la nuit. Nos échanges terminés ce sont avec de grands sourires et de grands signes des mains que nous nous disons au revoir.

Avis aux navigateurs :

mouillage :

de nombreuses bouées, 2 ports de plaisance.

Annexe :

ponton municipal.

Avitaillement :

comme toujours aucun en centre ville.

WIFI :

un peu partout et à la bibliothèque municipale.

Formalités entre les 2 états : appel des douanes

Téléphone : le numéro national : 800 973 2867

 

Visite rapide de la ville (sans grand intérêt) :

18 heures 10 ,

ce qui a été promis est fait, nous nous déplaçons en direction du petit îlot, 42°35’ 70°39’.

Fort heureusement, que nous nous sommes déplacés car en milieu de nuit nous avons entendu de grosses cornes de brume en action. En regardant à l’extérieur du bateau on ne voyait plus rien qu’un épais brouillard. Que la couette est douillette dans ce cas là… bonne nuit à demain….

Dimanche 24 septembre, 8 heures 15,

la voie est libre le soleil est de nouveau avec nous, il nous reste un peu moins de 25 MN pour arriver à BOSTON.

Midi sonne, nous arrivons, l’ancre est jetée : 42° 21 6 71° 01 ‘.

Notre mouillage habituel est occupé par un autre voilier que nojus avons croisé à Portland, tant pis, nous irons un peu plus loin.

Le mouillage de Boston n’est vraiment pas agréable entre tous les water taxis qui tournent autour, les bateaux à moteur qui passent à fond la caisse dans le chenal principal du port, les gros paquebots, les porte containers, c’est super !!!!! et pour conclure lorsque nous voulons aller en centre ville il ne nous reste plus qu’à passer au travers de tout cela sans trop se faire mouiller par les vagues que les uns et les autres font. C’est génial, j’adore !!!!!

Cependant, nous allons tout de même y passer d'agréables moments en compagnie de "la cousine" Flora... à suivre....

"Mignons ces canards"!!! du Boston Public Garden...  Make Way for Ducklings.

La maman des canards ,Nancy Schön. 

A lire : https://en.wikipedia.org/wiki/Nancy_Sch%C3%B6n

C'est notre deuxième séjour à Boston, nous allons découvrir le Boston du quotidien ;

une journée shopping et bon resto à la française !

La bibliothèque municipale :

visite de quartiers "chics":

N'oublions pas "l'Alliance Française", http://frenchculturalcenter.org/

Nous sommes le 26 septembre nos amis Françoise et René embarquent sur Lilopin pour une petite croisière de 3 semaines qui nous portera à New-York...

 

à suivre...

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 21:01
Carnet de bord n° 131 :
Visualisation de la vidéo
"rétrospsective 2015
de la navigation de Lilopin.

 

https://www.youtube.com/watch?v=GepbfEy3Uk0

 

J'espère que vous avez aimé vous promener avec moi tout au long de l'année 2015 si c'est le cas nous allons poursuivre tout au long de cette nouvelle année.

Actuellement, le programme de navigation serait le suivant :

- Bahamas 

- peut-être un retour sur Cuba, cela reste à ce jour un point d'interrogation...

- un "come back" sur la côte Est des Etats-Unis.

 

Vous pouvez retrouver toutes :  

- les vidéos sur la chaine YOUTUBE : "Thedomacaraibes" 

https://www.youtube.com/results?search_query=thedomacaraibes

 

- les albums photos sur PICASAWEB :  "domacaraibes"

 

A très bientôt !

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 23:06
Carnet de bord n° 121
Août 2015
Escapade au Canada vers Montréal
1.200 kms
 
Nous n’avons jamais été aussi près du Canada, et cela nous tente beaucoup.
Nous savons que nous n’irons jamais en bateau car pour que cela se passe dans les meilleures conditions il nous faudrait soit équiper notre Lilopin pour le grand froid et le démâter pour pouvoir remonter par la rivière soit changer de bateau.
Pour aujourd’hui, nous allons nous contenter de louer une voiture pour aller jusqu’à Montréal. 
 
Location de voiture à Boston : c’est cher ! Mieux vaut passer par la France en réservant votre voiture à l’aéroport de Boston, vous demandez de payer en dollars (avec la commission de change incluse nous sommes toujours gagnants sur le montant de la location car le change est encore avantageux pour nous  en ce moment). D’où l’importance d’être sur notre mouillage à proximité des navettes pour l’aéroport et à moins d’un quart d’heure à pied du loueur de voitures (puisque les parkings des locations sont généralement situés à proximité des aéroports).
Atlas Choice : Thrifty Car Rental. East Boston 877 283 0999 .
 
Loacation d’hébergement à Montréal : il en est de même nous passons par internet, mais cette fois-ci sur un site canadien, puisque le change des monnaies est en notre faveur actuellement.
 
Ce matin, nous avons mis le réveil à sonner ! Pour une fois nous n’avons pas à considérer si le vent est dans le bon sens pour nous… La voiture avancera toujours…
Nos sacs à dos sont prêts et notre chien Winch attend patiemment le moment du départ.
Dominique téléphone au Taxi Water pour qu’il vienne le chercher au bateau. Quant à moi je suis déjà arrivée avec le chien à l’arrêt de bus pour l’aéroport.
Nous demandons au contrôleur de bus qui se tient à la montée « quel est le prix du ticket », quelle ne fut pas notre surprise lorsque celui-ci nous répond en parfait français et en riant « c’est gratuit » ! Nous le regardons et lui disons « vous êtes français ? », « oui, d’origine algérienne, j’ai vécu en France et je suis aux Etats-Unis depuis environ 20 ans maintenant ».
Nous avons discuté ensemble quelques minutes avant que le car ne démarre.
 
Prenons notre carte en mains et démarrons le moteur :
Voici une carte pour visualiser notre périple depuis Boston, Etat du Massachusetts, en passant par l’Etat du New Hampshire (White montain), l’Etat du Vermont pour enfin atteindre le Canada, partie Québec jusqu’à Montréal, environ 1.200 kilomètres aller/retour :
Malheureusement nous n’avons que 48 heures devant nous, nous ne pourrons pas profiter de ces magnifiques régions.
Mais ce n’est que partie remise, nous nous sommes promis d’y revenir avec du temps une prochaine fois…
Petite halte bien agréable dans ce petit village :
Un petit point géographique et historique sur le Canada   :
Le Canada se situe dans la partie septentrionale de l'Amérique du Nord.
Encadré à l'est par l'océan Atlantique, au nord par l'océan Arctique et à l'ouest par l'océan Pacifique, il est bordé par les États-Unis au sud et au nord-ouest. Le Canada s'étend sur une superficie de 10 millions de km2, ce qui en fait le deuxième pays le plus vaste du monde après la Russie.
Le territoire contient plus de 31 700 lacs faisant du Canada le pays possédant les plus grandes réserves d'eau douce du globe.
 
Politiquement, le Canada est une monarchie constitutionnelle fédérale à régime parlementaire composée de dix provinces et de trois territoires. En 2015, le pays compte environ 35 millions d'habitants. Il est le 36e pays le plus peuplé du monde. Les langues nationales sont l'anglais et le français, la capitale fédérale Ottawa.
 
Les premiers occupants du territoire canadien ont été les Amérindiens 15 000 ans pendant la dernière glaciation qui a baissé le niveau des océans et créé un pont terrestre reliant l'Eurasie à l'Amérique, permettant à ces derniers de s'installer. 
Les premières explorations des Européens débutent à la fin du XVe siècle. 
Le 5 août 1583, la colonie anglaise de Terre-Neuve est fondée, amorçant le processus de la colonisation européenne, et par la suite, d'autres colonies britanniques seront établies, notamment dans la région de la côte Atlantique ainsi que dans la zone arctique, tandis que d'autres puissances européennes tel la France, l'Espagne et la Russie exploreront le reste du territoire canadien. 
À la suite de divers conflits, la Grande-Bretagne gagna et perdit des territoires au XVIIIe siècle, formant le territoire canadien d'aujourd'hui. Trois de ces colonies se fédérèrent le 1er juillet 1867 et formèrent le Dominion du Canada, une nation indépendante. 
L'histoire contemporaine du Canada a été marquée par la ruée vers l'or et par sa participation à la Première Guerre mondiale. 
 
Un petit point géographique et historique sur le Québec :
Le Québec est une province du Canada, qui a pour capitale  Montréal.
 
Situé au centre-est du pays, entre l'Ontario et les provinces de l'Atlantique, le Québec partage sa frontière sud avec les États-Unis et est traversé par le fleuve Saint-Laurent qui relie les Grands Lacs à l'océan Atlantique. 
Avec une superficie de 1 667 441 km2, le Québec est la plus grande province canadienne, et la deuxième plus vaste entité territoriale après le Nunavut.
 
Le Québec compte une population de huit millions de personnes composée principalement d'une majorité de francophones, et d'une minorité d'anglophones et d'autochtones. 
C’est la seule province canadienne à avoir le français comme seule langue officielle, comprise par 94,6 % de la population.
 
Un petit point géographique et historique sur Montréal : 
Montréal est l’une des villes les plus cosmopolites au monde avec environ 50 % de sa population qui parle la langue française, 13 % la langue anglaise et 33 % une autre langue. 
 
Nous n’avons que 24 heures pour visiter Montréal, sur les conseils de Line, une amie québécoise, nous allons rester seulement sur la vieille ville de Montréal. 
 
Entre 2 :
Le vieux Montréal :Le port :

Le port de Montréal est l'un des ports les plus importants de l'Atlantique Nord pour le trafic et le transport de conteneurs. Situé face au fleuve Saint-Laurent, il accueille tant les paquebots de croisière que des cargos maritimes. 

 

La petite histoire :

Dominique et moi rentrons dans une boutique de vetements où nous étions attirés par des chemises style "trappeurs du grand nord". Nous regardons sur le portan ce qu'il en est jusqu'au moment où, visiblement le patron de la boutique, s'approche de nous pour nous demander , en anglais,si nous avons besoin de son aide, nous lui répondons (en anglais avec notre accent bien français) que nous regardons , à ce moment là son visage s'illumine et

nous dit "vous êtes français de France" ?

"et bien oui" lui répondons nous.

"de quelle région ? du Sud ?"

" du Sud plus précisément de Marseille"

" ce n'est pas croyable, je suis de la Pointe Rouge" dit il

La Pointe Rouge est un quartier bien marseillais doté d'un port que Dominique et moi connaissons bien... Inutile de vous dire qu'une fois arrivé dans l'arrière boutique autour d'un cafe " nous avons parlé du pays" !

 

 

Notre prochain carnet de bord nous portera depuis BOSTON jusqu'à NEWPORT, nous entammerons la croisière de retour vers la Baie de Chesapeake avant le mauvais temps.

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 19:50

Carnet de bord n° 120

BOSTON

Août 2015

 

 

BOSTON est la capitale et la principale ville de l'État du Massachusetts, au nord-est des États-Unis d'Amérique. Elle constitue le centre économique et culturel de la Nouvelle-Angleterre.
Les Français l'ont appelée "Baston" pendant le XVII° siècle.
Elle constitue le nord de la mégalopole américaine, communément appelée BosWash, et est traversée par la rivière Charles. 
 
Centre économique et culturel de la Nouvelle-Angleterre, Boston est connue pour l'excellence de ses universités, notamment l'université Harvard, fondée en 1636, et le Massachusetts Institute of Technology (MIT), situés dans la ville voisine de Cambridge.
 
L'équipage de Lilopin a la chance de  faire la connaissance de FLORA, une ancienne étudiante, maintenant professeur et chercheur à Harvard. Avec elle la mythique Université va s'ouvrir . 
 
Le M.I.T (Massachussets Institute of Technology)
  1. 77 Massachusetts Ave, Cambridge, MA 02139
  2. Taux d'admission en 2014 : 7,9% 
  3. Nombre d'inscrits en 2014 11 319 
M.I.T un institut de technologie, se spécialise dans les sciences et les mathématiques.  L’université de MIT est divisée entre six petites écoles: « Ecole d’Architecture et de Planification, » « Ecole de Technologie, » « Ecole des Sciences Humaines, Des Arts et des Sciences Sociales, » « l’EcoleSloan de Management, » « Ecole de Sciences, » « l’Ecole Whitaker des Sciences de la Technologie de Santé. » 
 
Cette université est aussi doté de nombreuses installations sportives de haut niveau, en voyant le plan d'eau juste en face des établissements, notre capitaine Dominique s'est tout de même pôsé la question : "pourquoi pas ?"...

Quelques élus d'Harvard : ...

Connaissez-vous l'histoire du SMOOT ?

Flora va nous raconter cette gentille blague d'étudiants que nous pouvons toujours voir peinte sur le fameux pont.

Le Smoot est un non standard unité de longueur créée dans le cadre d'un MIT fraternité blague. Il est nommé d'après Oliver R. Smoot, un gage de fraternité à Lambda Chi Alpha, qui en Octobre 1958 se coucha à plusieurs reprises sur le pont de Harvard (entre Boston et Cambridge, Massachusetts), de sorte que ses frères de fraternité, dont Peter S. Miller, Gordon Mann , Nathan Hopton, et William Edmiston, pourraient utiliser sa taille pour mesurer la longueur du pont. 
1 Smoot =1,70180 m 170.180 cm

 

La journée universitaire de l'équipage de Lilopin se termine, son capitaine ne s'inscrira pas pour la rentrée du 3 septembre 2015, cela demande réfléxion...

 
Nous voilà partis pour fare un tour de ville à BOSTON 
Boston est l'une des plus anciennes villes des États-Unis. Fondée en 1630 sur la péninsule de Shawmut (en), au fond du Boston Harbor, par des puritains anglais fuyant les persécutions religieuses de leur pays, elle s’est rapidement développée dès le xviie siècle 
 
Elle joue un rôle central durant la Guerre d'indépendance américaine et est le témoin d'évènements majeurs, tels que le Massacre de Boston, le siège de Boston et la Boston Tea Party (1773). 
 
Au XIX° siècle, l'immigration italienne et irlandaise fournit une importante main d'œuvre aux usines textiles et au secteur portuaire. 
De nos jours le quartier italien est toujours bien présent. Lorsqu'on se promène dans ses rues on a l'impression d'être réellement en Italie. Il se pourrait même qu'il y ait plus d'Italiens aux U.S.A. qu'en Italie...
Les différentes ethnies de Boston :
Boston est devenue une ville cosmopolite au XIX° siècle. Elle est alors avec New York l’une des portes d’entrée aux États-Unis pour de nombreux Européens (Irlandais, Italiens, Allemands et Russes). 
Une bonne partie de ses immigrants ne resteront pas à Boston ils partent à la conquête de l’Ouest.
Après la Guerre de Sécession, de nombreux Noirs migrent vers les cités industrielles du Nord-Est des États-Unis. À Boston, ils s’établissent dans le quartier de Roxbury, au sud du centre-ville ainsi qu'à Mattapan et North Dorchester. 
De nos jours, la part de la population afro-américaine est relativement importante : elle représente environ 1/4 des habitants. 
Les minorités de Latinos les plus nombreuses sont dans le quartier de Roxbury.
 
En 1900, près de la moitié des Bostoniens est d’origine irlandaise. 
Aujourd’hui, les descendants d'Irlandais ne représentent plus que 16 % de la population et se concentrent essentiellement dans le quartier de South Boston. 
 La plus célèbre famille d’origine irlandaise, les Kennedy, vient d’ailleurs de l’agglomération de Boston.
 
Au cours du xxe siècle, l'économie de Boston  se reconvertit vers la finance et les industries de haute technologie, bien que l'enseignement supérieur demeure le principal domaine économique.
Partons faire un tour de ville .
Je vous propose de le commencer en musique :
Ci-dessous c'est un autre genre de musique moins inventive mais enjouée !
Des statues un peu partout en centre ville.
Expositions des gagnants du concours dans les jardins

 

La vieille ville

Les quartiers XIX°

Pendant notre séjour nous assisterons partiellement au Festival de Jazz de Boston.Au revoir Boston...

La déneigeuse attend le prochain hiver car il est  parait-il très enneigé !

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 22:51
Carnet de bord n° 119
Août 2015
 
De NEWPORT (Rhode Island) à BOSTON  (Massachussets)
En passant par CAPE CODE et PROVINCETOW.
 
Notre séjour à Newport arrive à sa fin, nous accueillons à bord de Lilopin nos cousins venus nous rejoindre depuis New-York. Les cabines se remplissent, nous sommes 7 à bord plus notre chien Winch. Nous allons passer quelques jours agréables tous ensemble depuis Newport jusqu’à Boston.
 
Voici le trajet de notre croisière :
La totalité de notre parcours sera pour nous "un slaloom" entre les buoys :
Que sont ces"buoys?  Des flotteurs placés dans l'eau et habituellement amarrés, pour marquer des emplacements, afin de permettre la récupération des casiers de pêcheurs.
Je vous assure qu'à la fin de la journée c'est fatiguant !
 
Dimanche 2 août 2015
Le capitaine, Dominique nous annonce que nous allons emprunter le canal de CAP CODE, c’est à dire 2 ponts à passer. L’un d’entre eux est un pont de chemins de fer qui monte et qui descend selon que le train passe ou non, j’espère que cela ne se produira pas au moment de notre passage…
Notre navigation démarre à 6 heures du matin, 
tout le monde est réveillé, il y a du vent du Sud environ 7 nœuds, nous levons l’ancre de Newport en direction de CAP COD. Il est 8 heures 40, nous décidons de lancer le spi. Aujourd’hui nous sommes aidés par Thierry et Konrad (stagiaire aux Glénans).Notre avancée se passe bien.
Après le déjeuner nous voilà arrivés à l’entrée du canal CAPE COD, dans la baie des Buzzards. Nous devrions être dans le bon sens de la marée, c’est à dire avec un courant qui nous pousse, cependant très vite nous ressentirons l’inverse, peu importe nous y sommes nous avançons. Les berges sont verdoyantes, de part et d’autre du canal il y a un sentier pédestre où passent quelques piétons et cyclistes. Le passage de nos ponts s’effectuent fort heureusement sans problème
Le canal du CAPE COD
permet aux navires d'éviter de contourner le cap Cod en passant de la baie de Buzzards au sud-ouest, à la baie du cap Cod au nord-est. Il constitue une partie de l'Intracoastal Waterway. La ville de Sandwich se situe à son entrée nord et l'académie maritime du Massachusetts (en) à son entrée sud.
 
Longeur : 13 kilomètres
Largeur : 150 mètres
Profondeur : 9,8 mètres à marée basse
Le courant intérieur peut atteindre 8 kilomètres/heure
20.000 passes /an
 
Le canal est traversé par le pont ferroviaire du canal du cap Cod (en) et deux autoroutes (Bourne Bridge (en) et Sagamore Bridge (en)). Deux phares de 19,8 m de hauteur contrôlent chacune des entrées.
 Nous passerons devant la petite ville  et le pôrt de Sandwich .
 
IL est 18 heures 15, PLOUF ! l’ancre est jeté devant la plage de COD BAY à la sortie, à gauche du canal.
Avis aux navigateurs :
Nous changeons d’état , nous arrivons dans le MASSACHUSETTS, voici le numéro des customs : 207 532 2131/255
Coordonnées de notre mouillage : 41°26’ – 70°29’, bon mouillage par beau temps.
 
Lundi 3 août :
Départ à 9 heures 30 après une soirée et une nuit reposantes pour tout l’équipage. La plupart d’entre nous n’ont pas l’habitude du grand large. C’est un bon début , il n’y a pas eu de trop gros soucis de mal de mer… Aujourd’hui tout devrait bien se passer.
Le vent est toujours de direction Sud un peu plus fort, il atteindra ses 16 nœuds. Nous lancerons une nouvelle fois le spi pour atteindre PROVINCETOWN.
 
Avis aux navigateurs :
Mouillage : 42°02’  -  70°11’

 

PROVINCETOWN :
Mouillage : 

il y a de nombreuses bouées mais il est possible de se faire une place, surtour n'essayez pas de vous aventurer sur le côté gauche en entrant dans la baie, nous y avons vu 2 voilers qui sont allés se poser sur la plage le matin où nous avons eu une petite tempête de N/NW... Nous étions en train de nous réveiller quand les raffales de vent nous ont fait sauter hors du lit. Comme toujours en quelques minutes on ne voyait plus rien à l'extérieur tellement que la pluie était épaisse. Une partie de nos invités chahutés dans leurs couchettes nous ont rejoint dans le cockpit, tandis que nous nous préparions éventuellement à devoir lever notre mouillage. Notre voisin (un bateau moteur de 50 pieds) a rasé le côté babord de notre Lilopin, il était en train de déraper. Ouf il n'a fait que passé, son capitaine a très vite réagi. Nous sommes restés dans cette situation "très humide"une petite heure avant de descendre prendre notre petit déjeuner.

L'annexe : 

pas de problème aux pontons. Mais soyez plus vigilents que nous ne l'avons été ;

Avitaillement :
nous n'avons pas vu de magasins pour faire de véritables courses en centre ville. Cependant, il y a un magasin style quincailler qui a pas mal de petits matériels y compris de navigation pas trop cher.
Des boutiques très orignales : 
Découvrons Provincetown
Provincetown est un village de Nouvelle-Angleterre située à l'extrémité du cap Cod dans le comté de Barnstable au Massachusetts, aux États-Unis.
Cette petite ville de villégiature a une population permanente de 3 000 habitants qui peut augmenter jusqu’à environ 60.000 personnes en période d’été. 
 Notre attention est tout de même attirée :
Provincetown est fréquemment  surnommée "P-town", la localité est réputée pour ses plages, la baie de Provincetown , ses artistes, son industrie touristique et son statut de destination gaie. Provincetown compte la plus grande concentration de couples homosexuels aux Etats-Unis.
 
 
 Le peintre réaliste Charles Hawthorne s'installe à Provincetown en 1898. Il y fonde la Cape Code School of Art en 1899 qui encourage la peinture de plein air. Provincetown devient bientôt un lieu de résidence d'été pour de nombreux artistes new-yorkais qui s'y installent parfois de manière permanente. La vitalité artistique de ce petit village de pêcheur aboutit à la création de la Provincetown Art Association en 1914. Durant la Première Guerre Mondiale, alors que les artistes et les écrivains ne peuvent plus se rendre en Europe pour y étudier, le village devient un véritable centre de la vie intellectuelle américaine. En 1916, un journal de Boston note : « Provincetown est la colonie d'artistes la plus importante du monde ».
Edward Hopper (ci-contre son auto portrait) fait construire près de Provincetown sa résidence d'été en 1934 et y peint quelques-uns de ses chef-d'œuvre comme Cap cod morning ou Cap cod evening. Dans les années 1950 et 1960, les maîtres de l'expressionnisme abstrait tels que Jackson Pollock ... y ont leurs résidences d'été. 

Au petit matin en direction vers BOSTON.

Mercredi 5 août :
Nous venons de passer 2 jours dans cette petite ville que vous connaissez autant que nous maintenant, il est temps de reprendre notre croisière vers BOSTON, car nos hôtes ont rendez-vous là-bas pour vendredi.
 
6 heures 10, tout le monde est sur le pont prêt pour le départ, le vent est Nord puis de S/Souest assez faible il ne dépassera pas les 15 nœuds.
Nous avions, initialement prévu de nous arrêter à Plymouth pour la nuit mais le vent nous porte pas si mal que cela, le capitaine préfère assurer notre avancée vers BOSTON.
 
Entrée dans la baie de BOSTON :
18 heures 10 , nous arrivons sur notre mouillage à EAST BOSTON, nous sommes face à la ville devant un grand hôtel de la chaîne Hyatta.
 
Nous venons de faire le tour côté ville il y a uniquement des ports et  des bouées. Le passage est un véritable jacuzzi, bouillonnant. Il y a beaucoup de bateaux qui passent et repassent, qu’ils soient de plaisances ou de commerces (barges y comprises).
 
Avis aux navigateurs :
Mouillage : 
à l’ancre pas évident du tout, nous avons pu trouver de la place en face de la ville du côté de la berge où se trouve l’aéroport. Nous sommes devant l’hôtel Hyatt et le débarcadères de « Taxi Water » qui font les transports entre ici et le centre ville de Boston.
Les marins des taxis water sont très sympas. 
 
Pour les ports : cela reste toujours cher, il n’y a pas de miracle !
 
L’annexe :
Nous allons la laisser au ponton d’une marina privée en centre ville sans aucun souci.
 
Gas oil : 
Juste à côté de notre mouillage il y a le ponton à gas oil le moins cher de tout Boston, c’est celui des Water Taxi.
 
Avitaillement :
Toujours le même problème en centre ville il y a très peu de magasins où l’on trouve de quoi manger, Prévoyez de quoi manger pour le temps que vous pensez rester. Autrement la solution c’est la location de voiture pour aller dans les zones commerciales à l’extérieur comme de partout aux Etats-Unis.
 
Location voiture :
Ici c’est cher, nous sommes passés par un site français sur internet. Dominique est allé récupérer et ramener la voiture à l’agence de l’aéroport. 
Depuis le mouillage c’était le plus simple. Il y a les cars gratuits de l’aéroport qui passent toutes les demie heures à l’embarcadère et à côté de l’hôtel Hyatt.
 
« Les water taxis » attention ! ! ! ! ! ! ! ! !c’est cher, 20 $ l’aller-retour/ personne.
Cependant très pratique ils viennent vous chercher et vous ramène au bateau. Ils fonctionnent toute la journée, tous les jours de 8 heures à 23 heures, non stop sur demande (il y a une radio sur le ponton de l’embarquement ou bien par téléphone).
 
Le prochain carnet de bord vous amènera visiter la ville de BOSTON, à bientôt !...

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de DoMa
  • : Une femme qui navigue depuis bientôt 25 ans sur la quasi totalité des mers du globe. "C'est dans les revues spécialisées "bateaux et navigations" que j'ai commencé à apprendre à connaître la mer" répondait-elle au journaliste de la revue Voiles et Voiliers... Puis sa rencontre avec son mari Dominique, professionnel de la voile lui a permis de réaliser l'un de ses rêves, celui de traverser l'Atlantique (première traversée en 2008)... Depuis plusieurs années d'autres trans-atlantique et toujours plus de milles sur les mers afin d'atteindre de nouveaux lieux à la rencontre de leurs habitants. Elle conclura en s'appropriant la maxime d'Aristote ; "il y a 3 sortes d'Êtres Humains, les Vivants, les Morts et Ceux qui vont en mer"...
  • Contact

Recherche