Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 20:36

Samedi 11 août ,

7 heures 15, départ de ROCKLAND, 44°06’-69°06’

arrivée

à 13 heures 25

à BOOTHBAY, Maine, USA , 43°50’-69°05’

à 40,8 MN/Cumul 1,157,3 MN

 

 

Dimanche 12 août,

8 heures 45,départ de BOOTHBAY,

arrivée

à 15 heures 25 à PORTLAND, Maine,

43°39’-70°

 

 

 

Jeudi 16 août,

9 heures 50, départ de PORTLAND

arrivée 

à 12 heures 20 à YARMOUTH, Royal River 43°47'-70)10'

départ à 17 heures 30

arrivée

à CHANDLE COVE sur CHEBEAGUE ISLAND, 43°43-70°07

 

 

 

Vendredi 17 août,

16 heures 55 départ de CHEBEAGUE ISLAND

arrivée 

à 17 heures 50 à GREAT DIAMOND

43°40'-70°11'

 

 

 

Samedi 18 août,

17 heures départ de GREAT DIAMOND

arrivée

à 18 heures 50 à BACK COVE43°40'-70°14'

 

 

 

 

BOOTHBAY

Voir aussi :http://domacaraibes.over-blog.com/2016/07/marie-raconte-son-maine-3-rockland-harbor-capitale-du-homard.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2017/09/marie-raconte-son-retour-aux-usa-maine.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2016/07/marie-raconte-son-maine-2-orrs-island-et-boothbay.html

Que dire sur Boothbay ? 

Nous y revenons régulièrement car nous aimons bien cette petite station balnéaire du Maine. Le mouillage n'est pas évident, mais nous avons "notre place de réservée", en fait si vous voulez rester près du centre ville il y a tout au plus 3 à 4 possibilités pour y jeter son ancre. En ce qui nous concerne , il est préférable que nous soyons seuls sur le mouillage car il est très petit pour notre Lilopin si au grand jamais il y avait un autre bateau...

Nous y avons aussi nos habitudes pour y venir déguster la Lobster, nous avons notre pêcheur attitré, dirons nous...

Et puis cette fois-ci, nous avons bénéficié d'un concert de jazz qui avait lieu tout à côté de notre Lilopin dans le bâtiment principal d'un chantier marine.

Quoi de mieux que de savourer sa lobster on son d'un concert de jazz au coucher du soleil ,!!!

 

https://www.youtube.com/watch?v=LGS57YQO6BY

 

 

 

 

PORTLAND

Voir aussi : http://domacaraibes.over-blog.com/2016/09/marie-raconte-son-maine-10-alentours-de-portland.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2016/07/marie-raconte-son-maine-1-portland.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2016/08/marie-raconte-son-maine-9-de-bath-a-portland.html

http://domacaraibes.over-blog.com/2016/07/marie-raconte-sa-croisiere-vers-le-maine-6.html

Il en est de même pour Portland qu'en dire ?

C'est une halte quasiment obligatoire lorsqu'on arrive ou lorsqu'on part du Maine.

Cette année nous avons une nouvelle fois rendez vous avec la cousine Flora. Elle embarque avec nous pour un temps de croisière...

Cette année, nous avons décidé de faire un tour dans la baie de Portland,

bien évidemment nous sommes retournés vers les incontournables de Portland, tel que le magasin de donuts...

Holy donuts vend 2 millions de beignets par an !!! C'est une belle histoire que vous pourrez découvrir en ouvrant le lien ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement bien rassasiées, nous avons mis les voiles dans la baie .

De gigantesques pontons privés devant de magnifiques demeures :

YARMOUTH

 

Avec pas mal d'attention + beaucoup de prudence + la marée haute = c'est possible, ça passe même pour Lilopin...

THE CLAM FESTIVAL - UNE ATTRACTION À L'ÉCHELLE DE L'ÉTAT  https://www.youtube.com/watch?v=nNriCE4kATk

Yarmouth possède des crustacés de premier plan tout au long de l'année, mais en juillet, le festival annuel Clam est l'attraction principale de la région.  Le Festival est aussi une célébration de la communauté locale, avec un concours de palourdes, des danses de rue, des courses à pied, une course de vélo professionnelle, un rassemblement de pompiers.

Ci-dessus LILOPIN au mouillage

Cependant, le capitaine décide de ne pas rester sur ce mouillage pour la nuit, nous repartirons en fin d'après-midi pour Chebeague Island.

CHEBEAGUE ISLAND

Son nom signifie «île de nombreuses sources».

Chebeague Island a une longue histoire de navigation, notamment les sloopers en pierre, des hommes qui transportaient du ballast pour les voiliers du 19ème siècle en Amérique et plus tard du granit pour la plupart des bâtiments les plus spectaculaires du pays, dont le Washington Monument. Les nombreuses maisons de la renaissance grecque sur l'île ont été construites par ces sloopers.

 

L'équipage de Lilopin part à la découverte de cette nouvelle île, "à ne pas manquer" !!!

 

Nous marcherons plusieurs miles au milieu de la forêt, ici c'est la quiétude qui y règne. Les animaux sont présents partout et absolument pas inquiets de nous voir avancer vers eux.

 

Voici ce que nous découvrirons au détour d'un virage , cette "supérette" d'un autre temps...

On rentre on se sert, on pèse et on laisse l'argent dans la boite... Tous les fruits et légumes sont de saison cultivés naturellement.

Il y avait tant d'années que je n'avais pas mangé d'aussi bonnes pêches, en fermant les yeux j'ai été transporté dans le jardin de mon grand-père et je me suis  revue en train de  cueillir les pêches sur les arbres et retrouvé le goût sucré du fruit enveloppé dans cette peau pelucheuse...

Un véritable bonheur...

Il en a été de même avec la rencontre du propriétaire qui nous a fait visiter ses cultures et expliquer sa manière complètement bio de faire pousser ses fruits et légumes. Il utilise les abeilles pour la pollinisation.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit tour sur l'une des plages de l'île...

GREAT DIAMOND

Great Diamond Island Map À 20-25 minutes de ferry de Portland, Great Diamond Island, à Casco Bay, est l'une des plus pittoresques du Maine. Ce bijou comprend des sentiers de randonnée qui permettent de profiter de la beauté de l'île; Au cours de leurs voyages, les visiteurs peuvent entendre parler de grands noms littéraires qui ont fréquenté l'île, tels que Henry Wadsworth Longfellow ou Harriet Beecher Stowe. Ou encore, ils peuvent entendre parler de son histoire en tant que base militaire au cours du XIXe siècle et noter l’attention portée à la préservation de l’intégrité architecturale de l’époque.

En navigation vers Back Cove

BACK COVE

nous y passerons la nuit avant notre départ PORTSMOUTH

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 20:02
carnet 017
de
à Port Howe , BackCove , Pyches Cove
de retour à Halifax.

 

Après une agréable après-midi passée sur Isle Madame, nous reprenons notre croisière en direction d’Halifax.

Vendredi 18 août 8 heures 50,

La journée de navigation sera animée.

Certains pensent que la navigation est chose facile et que l’on vit sur un un bateau comme on pourrait le faire dans une maison à terre, il n’en est rien. Ce type de situation est fort désagréable pour tous à bord, mais que faire... 

Il est évident que ce jour là les vagues arrivaient de partout à la fois .

Nous avons démarré avec un vent de direction NW 15 nœuds. Mais au fur et à mesure de notre avancée le vent W est passé en SW et monté jusqu’à 42 nœuds avec des rafales à 50.

Cette direction de vent et sa force n’étaient pas prévus par les bulletins météo qui eux prétendaient qu’il soufflerait de N à 20 nœuds. Encore « merci » !!!

Sans ce petit malaise de l’un de nos convives tout s’est très bien passé.

Nous sommes arrivés dans un magnifique mouillage, sans vent et sans vague.

Nous sommes allés tout au fond de ce mouillage en laissant l’Océan derrière nous. D’ailleurs, très vite nous ne l’apercevrons même plu.

16 heures 05,

l’ancre est jetée à Port Howe. Nous avons effectué 39,4 MN, si peu de miles pour autant de temps de bousculade...

45°14’ - 61° 05’

Mouillage de LILOPIN :

Avis aux navigateurs :

Ici , il n’y a rien que de la nature et du silence. Super ! Non !!!

Cependant, très bon mouillage surtout lorsque c’est agité en mer.

 

Dès notre arrivée sur les lieux nous avons été plusieurs à « lorgner » les 2 petites « so cute » maisons construites dans la forêt pas très loin de notre mouillage.

Malade et enfant restent à bord pour une bonne sieste tandis que nous autres 4 partons àla découverte de nos maisons.

Les accès n’en seront pas faciles, mais que voulez vous « l’aventure c’est l’aventure »…

 

Après cette navigation agitée nous allons prendre du bon temps. Tout juste à côté de notre mouillage dans la fôret il y a une vieille maison abandonnée. 4 d'entre nous se préparent pour descendre à terre.

Voilà, ce que nous y avons vu ;

Vue sur Lilopin 

Une fois cette visite terminée nous avons continué plus loin et sommes allés en visiter une autre. Qui peut bien venir ici. Le seul accès de ces maisons est celui depuis la mer. Ce qui habitaient ces maisons semble être partis rapidement...

La nuit arrive bientôt, nous retournons sur Lilopin sous un ciel assez théâtral, ne pensez vous pas ?!!!

 

  PORT HOWE

se situe dans a province du Comté de Cumberland.

Port Howe doit son nom à l'amiral de la marine britannique, HOWE (1726-1799)

 

Vendredi 18 août, 8 heures 50,

Tout le monde est frais et dispo, c’est reparti en destination de Back Cove.

Fort heureusement la journée de navigation sera beaucoup plus calme, même si le mal de mer a repris pour l’une d’entre nous . Mais la vie de marin c’est ça aussi parfois !!!

Le vent est W très faible au départ puis montant dans la matinée de manière à ce que nous prenions 2 ris dans la GV et 3 ris dans le G.

Nous arrivons Back Cove en ayant parcourus 59,3 MN.

à 20 heures 15, 44°52’ - 62°23’

Avis aux navigateurs :

mouillage :

très tranquille bien abrité

annexe :

au ponton de particuliers, il suffir d’aller demander l’autorisation aux propriétaires du ponton et c’est bon. Cependant, si vous ne le faites pas vous prenez le risque d’avoir des problèmes avec la police ou qui d’autre...c’est l’Amérique, il ya une procédure pour quasiment tout.

Avitaillement :

rien

Pour l’anecdote :

nous avons marché 7 kilomètres aller puis 7 kilomètres retour ( les plus fatigués sont rentrés en stop) pour aller manger une poutine . Il fallait en avoir envie. En fait, cela nous a occupé une grande partie de la journée.

Inutile de vous dire que tout le monde a bien dormi.

Samedi 19 août, 9 heures 20 ,

nous levons l’ancre en direction de Pyches Coves car le temps passe nous devons impérativement amener nos hôtes à Halifax  pour prendre leur avion de retour.

Aujourd’hui, le vent est de S 14 nœuds, nous avançons GV et moteur. Rien de bien spécial. Le ciel est s’assombri, il finira par pleuvoir en début d’après-midi, au moment , où nous arrivons sur notre mouillage  13 heures 30,

44°56’ 62°48’

Avis aux navigateurs :

mouillage isolé ! Rien !

Lundi 21 août, 6 heures 10

La navigation n'a pas été facile pour nos hôtes. Les citadins ont très souvent beaucoup de mal à s'adapter à la vie en mer. Pour le moment on ne trouve pas encore d'îles avec musées ,  bibliothèques ou cinés... pourquoi pas dans un prochain avenir...

Sans compter que la Nouvelle Ecosse est une destination  privilégiée pour les amoureux de la nature avant toute chose...

Fort heureusement la journée de navigation a été bonne.

14 HEURES 05 , 44°38’ 63°36’

nous arrivons devant l’appartement de notre ami canadien Bob au grand soulagement de tous.

Le timing est tenu, l’équipage et ses passagers tiennent encore debout…ce sera avec une certaine hâte , celle de retrouver au plus vite "la terre ferme" que nos hôtes débarqueront pour aller prendre leur avion...

Quant à nous , nous retrouvons avec grand plaisir nos amis canadiens avec lesquels nous passerons de nouveaux très agréables moments.

 

A très bientôt pour reprendre notre navigation vers le Sud de la Nouvelle Ecosse.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de DoMa
  • : Une femme qui navigue depuis bientôt 25 ans sur la quasi totalité des mers du globe. "C'est dans les revues spécialisées "bateaux et navigations" que j'ai commencé à apprendre à connaître la mer" répondait-elle au journaliste de la revue Voiles et Voiliers... Puis sa rencontre avec son mari Dominique, professionnel de la voile lui a permis de réaliser l'un de ses rêves, celui de traverser l'Atlantique (première traversée en 2008)... Depuis plusieurs années d'autres trans-atlantique et toujours plus de milles sur les mers afin d'atteindre de nouveaux lieux à la rencontre de leurs habitants. Elle conclura en s'appropriant la maxime d'Aristote ; "il y a 3 sortes d'Êtres Humains, les Vivants, les Morts et Ceux qui vont en mer"...
  • Contact

Recherche