Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 22:51
Carnet de bord n° 119
Août 2015
 
De NEWPORT (Rhode Island) à BOSTON  (Massachussets)
En passant par CAPE CODE et PROVINCETOW.
 
Notre séjour à Newport arrive à sa fin, nous accueillons à bord de Lilopin nos cousins venus nous rejoindre depuis New-York. Les cabines se remplissent, nous sommes 7 à bord plus notre chien Winch. Nous allons passer quelques jours agréables tous ensemble depuis Newport jusqu’à Boston.
 
Voici le trajet de notre croisière :
La totalité de notre parcours sera pour nous "un slaloom" entre les buoys :
Que sont ces"buoys?  Des flotteurs placés dans l'eau et habituellement amarrés, pour marquer des emplacements, afin de permettre la récupération des casiers de pêcheurs.
Je vous assure qu'à la fin de la journée c'est fatiguant !
 
Dimanche 2 août 2015
Le capitaine, Dominique nous annonce que nous allons emprunter le canal de CAP CODE, c’est à dire 2 ponts à passer. L’un d’entre eux est un pont de chemins de fer qui monte et qui descend selon que le train passe ou non, j’espère que cela ne se produira pas au moment de notre passage…
Notre navigation démarre à 6 heures du matin, 
tout le monde est réveillé, il y a du vent du Sud environ 7 nœuds, nous levons l’ancre de Newport en direction de CAP COD. Il est 8 heures 40, nous décidons de lancer le spi. Aujourd’hui nous sommes aidés par Thierry et Konrad (stagiaire aux Glénans).Notre avancée se passe bien.
Après le déjeuner nous voilà arrivés à l’entrée du canal CAPE COD, dans la baie des Buzzards. Nous devrions être dans le bon sens de la marée, c’est à dire avec un courant qui nous pousse, cependant très vite nous ressentirons l’inverse, peu importe nous y sommes nous avançons. Les berges sont verdoyantes, de part et d’autre du canal il y a un sentier pédestre où passent quelques piétons et cyclistes. Le passage de nos ponts s’effectuent fort heureusement sans problème
Le canal du CAPE COD
permet aux navires d'éviter de contourner le cap Cod en passant de la baie de Buzzards au sud-ouest, à la baie du cap Cod au nord-est. Il constitue une partie de l'Intracoastal Waterway. La ville de Sandwich se situe à son entrée nord et l'académie maritime du Massachusetts (en) à son entrée sud.
 
Longeur : 13 kilomètres
Largeur : 150 mètres
Profondeur : 9,8 mètres à marée basse
Le courant intérieur peut atteindre 8 kilomètres/heure
20.000 passes /an
 
Le canal est traversé par le pont ferroviaire du canal du cap Cod (en) et deux autoroutes (Bourne Bridge (en) et Sagamore Bridge (en)). Deux phares de 19,8 m de hauteur contrôlent chacune des entrées.
 Nous passerons devant la petite ville  et le pôrt de Sandwich .
 
IL est 18 heures 15, PLOUF ! l’ancre est jeté devant la plage de COD BAY à la sortie, à gauche du canal.
Avis aux navigateurs :
Nous changeons d’état , nous arrivons dans le MASSACHUSETTS, voici le numéro des customs : 207 532 2131/255
Coordonnées de notre mouillage : 41°26’ – 70°29’, bon mouillage par beau temps.
 
Lundi 3 août :
Départ à 9 heures 30 après une soirée et une nuit reposantes pour tout l’équipage. La plupart d’entre nous n’ont pas l’habitude du grand large. C’est un bon début , il n’y a pas eu de trop gros soucis de mal de mer… Aujourd’hui tout devrait bien se passer.
Le vent est toujours de direction Sud un peu plus fort, il atteindra ses 16 nœuds. Nous lancerons une nouvelle fois le spi pour atteindre PROVINCETOWN.
 
Avis aux navigateurs :
Mouillage : 42°02’  -  70°11’

 

PROVINCETOWN :
Mouillage : 

il y a de nombreuses bouées mais il est possible de se faire une place, surtour n'essayez pas de vous aventurer sur le côté gauche en entrant dans la baie, nous y avons vu 2 voilers qui sont allés se poser sur la plage le matin où nous avons eu une petite tempête de N/NW... Nous étions en train de nous réveiller quand les raffales de vent nous ont fait sauter hors du lit. Comme toujours en quelques minutes on ne voyait plus rien à l'extérieur tellement que la pluie était épaisse. Une partie de nos invités chahutés dans leurs couchettes nous ont rejoint dans le cockpit, tandis que nous nous préparions éventuellement à devoir lever notre mouillage. Notre voisin (un bateau moteur de 50 pieds) a rasé le côté babord de notre Lilopin, il était en train de déraper. Ouf il n'a fait que passé, son capitaine a très vite réagi. Nous sommes restés dans cette situation "très humide"une petite heure avant de descendre prendre notre petit déjeuner.

L'annexe : 

pas de problème aux pontons. Mais soyez plus vigilents que nous ne l'avons été ;

Avitaillement :
nous n'avons pas vu de magasins pour faire de véritables courses en centre ville. Cependant, il y a un magasin style quincailler qui a pas mal de petits matériels y compris de navigation pas trop cher.
Des boutiques très orignales : 
Découvrons Provincetown
Provincetown est un village de Nouvelle-Angleterre située à l'extrémité du cap Cod dans le comté de Barnstable au Massachusetts, aux États-Unis.
Cette petite ville de villégiature a une population permanente de 3 000 habitants qui peut augmenter jusqu’à environ 60.000 personnes en période d’été. 
 Notre attention est tout de même attirée :
Provincetown est fréquemment  surnommée "P-town", la localité est réputée pour ses plages, la baie de Provincetown , ses artistes, son industrie touristique et son statut de destination gaie. Provincetown compte la plus grande concentration de couples homosexuels aux Etats-Unis.
 
 
 Le peintre réaliste Charles Hawthorne s'installe à Provincetown en 1898. Il y fonde la Cape Code School of Art en 1899 qui encourage la peinture de plein air. Provincetown devient bientôt un lieu de résidence d'été pour de nombreux artistes new-yorkais qui s'y installent parfois de manière permanente. La vitalité artistique de ce petit village de pêcheur aboutit à la création de la Provincetown Art Association en 1914. Durant la Première Guerre Mondiale, alors que les artistes et les écrivains ne peuvent plus se rendre en Europe pour y étudier, le village devient un véritable centre de la vie intellectuelle américaine. En 1916, un journal de Boston note : « Provincetown est la colonie d'artistes la plus importante du monde ».
Edward Hopper (ci-contre son auto portrait) fait construire près de Provincetown sa résidence d'été en 1934 et y peint quelques-uns de ses chef-d'œuvre comme Cap cod morning ou Cap cod evening. Dans les années 1950 et 1960, les maîtres de l'expressionnisme abstrait tels que Jackson Pollock ... y ont leurs résidences d'été. 

Au petit matin en direction vers BOSTON.

Mercredi 5 août :
Nous venons de passer 2 jours dans cette petite ville que vous connaissez autant que nous maintenant, il est temps de reprendre notre croisière vers BOSTON, car nos hôtes ont rendez-vous là-bas pour vendredi.
 
6 heures 10, tout le monde est sur le pont prêt pour le départ, le vent est Nord puis de S/Souest assez faible il ne dépassera pas les 15 nœuds.
Nous avions, initialement prévu de nous arrêter à Plymouth pour la nuit mais le vent nous porte pas si mal que cela, le capitaine préfère assurer notre avancée vers BOSTON.
 
Entrée dans la baie de BOSTON :
18 heures 10 , nous arrivons sur notre mouillage à EAST BOSTON, nous sommes face à la ville devant un grand hôtel de la chaîne Hyatta.
 
Nous venons de faire le tour côté ville il y a uniquement des ports et  des bouées. Le passage est un véritable jacuzzi, bouillonnant. Il y a beaucoup de bateaux qui passent et repassent, qu’ils soient de plaisances ou de commerces (barges y comprises).
 
Avis aux navigateurs :
Mouillage : 
à l’ancre pas évident du tout, nous avons pu trouver de la place en face de la ville du côté de la berge où se trouve l’aéroport. Nous sommes devant l’hôtel Hyatt et le débarcadères de « Taxi Water » qui font les transports entre ici et le centre ville de Boston.
Les marins des taxis water sont très sympas. 
 
Pour les ports : cela reste toujours cher, il n’y a pas de miracle !
 
L’annexe :
Nous allons la laisser au ponton d’une marina privée en centre ville sans aucun souci.
 
Gas oil : 
Juste à côté de notre mouillage il y a le ponton à gas oil le moins cher de tout Boston, c’est celui des Water Taxi.
 
Avitaillement :
Toujours le même problème en centre ville il y a très peu de magasins où l’on trouve de quoi manger, Prévoyez de quoi manger pour le temps que vous pensez rester. Autrement la solution c’est la location de voiture pour aller dans les zones commerciales à l’extérieur comme de partout aux Etats-Unis.
 
Location voiture :
Ici c’est cher, nous sommes passés par un site français sur internet. Dominique est allé récupérer et ramener la voiture à l’agence de l’aéroport. 
Depuis le mouillage c’était le plus simple. Il y a les cars gratuits de l’aéroport qui passent toutes les demie heures à l’embarcadère et à côté de l’hôtel Hyatt.
 
« Les water taxis » attention ! ! ! ! ! ! ! ! !c’est cher, 20 $ l’aller-retour/ personne.
Cependant très pratique ils viennent vous chercher et vous ramène au bateau. Ils fonctionnent toute la journée, tous les jours de 8 heures à 23 heures, non stop sur demande (il y a une radio sur le ponton de l’embarquement ou bien par téléphone).
 
Le prochain carnet de bord vous amènera visiter la ville de BOSTON, à bientôt !...

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de DoMa
  • : Une femme qui navigue depuis bientôt 25 ans sur la quasi totalité des mers du globe. "C'est dans les revues spécialisées "bateaux et navigations" que j'ai commencé à apprendre à connaître la mer" répondait-elle au journaliste de la revue Voiles et Voiliers... Puis sa rencontre avec son mari Dominique, professionnel de la voile lui a permis de réaliser l'un de ses rêves, celui de traverser l'Atlantique (première traversée en 2008)... Depuis plusieurs années d'autres trans-atlantique et toujours plus de milles sur les mers afin d'atteindre de nouveaux lieux à la rencontre de leurs habitants. Elle conclura en s'appropriant la maxime d'Aristote ; "il y a 3 sortes d'Êtres Humains, les Vivants, les Morts et Ceux qui vont en mer"...
  • Contact

Recherche